Sorcière en Herbe

Sorcière ?

Avez-vous pu profiter de l’éclipse lunaire cette nuit ? A 21h30, le ciel était voilé chez nous, nous étions tellement déçus ! Mais une heure plus tard, c’était dégagé. Nous avons sorti le télescope, cherché la Lune, impossible de la trouver. Elle était en plein dans l’éclipse, invisible. Ca fait drôle !

Petit à petit, nous l’avons distinguée. Elle est passée par toutes les couleurs chaudes de ma connaissance. Et quand les premiers rayons du soleil l’ont enfin atteinte, ça a été un tel spectacle … ! J’étais époustouflée de voir notre Lune s’illuminer tout doucement, se laisser manger par le soleil, centimètre par centimètre. J’étais émerveillée, et tellement pleine de gratitude. C’est l’une des plus belles choses que j’ai pu voir de ma vie. C’est tellement simple, et si incroyable à la fois !

Nous sommes restés plus d’une heure devant ce spectacle, un coup à l’oeil nu, un coup la pupille plantée dans les zoom du télescope. J’ai dégusté ce moment comme je l’aurais fait pour un plat de Paul Bocuse. Avec les yeux, avec le coeur. Ca m’a donné de l’énergie à revendre.

Ca fait des jours que j’ai envie d’assumer quelque chose, de verbaliser une envie que je cache depuis toujours. Là, je viens de m’arrêter d’écrire pendant une bonne minute. Allez, prends ton élan Rozie :

Je veux devenir une sorcière.

Bon. Sorcière est le meilleur terme que j’ai trouvé pour décrire ça. Mais je ne veux pas faire de la magie (qu’on y croit ou non, certaines personnes se lancent dans des entreprises de ce genre), ni me rapprocher de choses occultes qu’on pourrait qualifier de dangereuses (et qui me font clairement flipper !). J’entends plutôt ce mot, sorcière, d’une façon positive. Le côté très nature, le respect, la croyance en les énergies, l’intuition, et ce sentiment profond de communion avec « tout l’univers qui (m’)envoie de l’amour ».

En réalité, je suis déjà comme ça. J’ai toujours été comme ça. Je le cache plus ou moins bien, j’ose plus ou moins en parler et l’intégrer dans ma vie. C’est un monde qui m’a toujours fascinée. Je suis irrémédiablement attirée par ces choses. J’ose intégrer dans ma vie les simples (herboristerie, huiles essentielles, autres outils de guérison naturels), et une façon de vivre écolo. Parce que ça, c’est bien perçu. Mais ma vision du monde plus magique, je la garde dans ma tête, bien au chaud. Il n’y a guère que mon mari qui en entende parler. Grâce au ciel, il est croyant, donc ouvert sur tout ce que je peux penser ou découvrir.

Il y a des phases où je plonge dedans à corps perdu, dans mon coin. Quand j’étais petite, je pouvais le faire sans soucis, personne n’allait rien me dire. C’était perçu comme un enfantillage. Adolescente, j’y suis allée aussi (toujours dans mon coin). Je me dédouanais en me disant qu’on passait tous par là. On passe par tellement de phases, on a tellement envie d’entrer dans une case et d’appartenir à un groupe … Et depuis, ces phases se rapprochent de plus en plus. Je les tiens à distance tant que je peux, mais ça me rattrape. C’est tellement beau, ça me parle tellement !

Je ne saurais pas comment vous dire mais … Je sens que c’est vrai. Parfois, quand je raconte des trucs à mon mari, il me dit : « Tu en parles comme si tu l’avais vu de tes propres yeux. » Je lui réponds : « Ben oui, je le sais, j’en suis sûre au fond de moi ! » Ca le frustre parce qu’il aimerait avoir les mêmes certitudes. Lui, il se base sur les croyances qu’on lui a inculqué. Moi, sur mes ressentis. Ca me donne une confiance et une conviction qu’il n’a pas et qu’il envie. Vous allez vous demander de quoi je parle … Pas de panique, rien de très fou ^^.

Je suis croyante.

C’est ça aussi, mon coming out. Je suis croyante. Je suis une vraie croyante, j’ai une Foi à toute épreuve.  Mon mari me dit que lui, il a une foi par défaut mais que moi, j’en ai une vraie. Elle vient de moi. Ca me fait beaucoup de bien d’être enfin au clair avec ça. J’ai grandi dans un tel rejet des croyances – quelles qu’elles soient – alors que je suis tellement intéressée par elles. J’adore savoir en quoi les autres croient. Je bois les paroles des croyants. Parfois ça matche avec les miennes, parfois non. Mais dans tous les cas, ça reste fort.

Je commence à intégrer des rituels dans ma vie. Depuis mes expérience d’Amour (toutes ces fois où je pleure de joie parce qu’on m’envoie un shoot d’amour sauf que … Je ne sais pas d’où il vient !), je ressens le profond besoin de m’incliner, de remercier, de montrer ma Gratitude. C’est comme ça que j’ai compris ce qu’était une prière et à quoi servait embrasser la Terre. Quand les musulmans le font, c’est un geste qui m’émeut beaucoup.

J’ai adapté la façon de faire des Yogi. A la fin de chaque pratique, en cours, notre professeure initiait une prière. Il s’agit surtout de se connecter, d’envoyer de l’amour à tous les êtres, et de remercier. Assise en tailleur, les mains l’une contre l’autre, les pouces collés entre les seins. Je me courbe pour poser mon front contre le sol, les mains au dessus de la tête qui touchent la terre. Posture de révérence que j’effectue chaque jour, en laquelle je mets du sens et de l’ardeur.

Nous hébergeons une amie à la maison, pour quelques semaines. Elle est, dans mon entourage, la personne la plus proche de moi pour tout ça : mode de vie alternatif, médecines alternatives, hygiène de vie prépondérante … On a les mêmes avis. On se disait que ce serait génial si, à terme, on habitait dans la même zone géographique. Je crois que ça nous fait beaucoup de bien de vivre ensemble, ça nous rassure l’une l’autre.

Elle était avec moi quand j’ai reçu mes oracles. Je n’ai pas pu résister, j’en ai acheté deux. Je m’attendais à un accueil froid, j’avais peur de ce qu’elle pourrait en penser. Et en fait, c’est tout le contraire qui s’est passé. Elle ne s’est pas extasiée, mais elle a trouvé ça normal. Elle s’y est intéressée.

A la retraite de yoga, nous étions toutes les mêmes. Toutes des filles intéressées par la Lune, par le Féminin Sacré, par l’action des plantes et des minéraux, par la psychogénéalogie, la symptothermie, les énergies et que sais-je encore … Certaines allaient plus loin que d’autres, mais nous étions toutes dans cette mouvance. Ca m’a fait tellement de bien ! Depuis, j’ai l’impulsion de ne plus me cacher, d’oser dire ce en quoi je crois, d’oser mettre en place mes petits rituels du bonheur à la maison.

Etre une sorcière et une croyante. Sans me cacher.

Accepter ça. Avancer sur mon chemin en plein jour et ne plus craindre qu’on me surprenne. Arrêter de nuancer mes propos pour ne pas choquer mes interlocuteurs, par craintes qu’ils me classent dans la catégorie des « dingues de l’ésotérisme » ou des « bobos yoginis ».

J’ai peur du ridicule, surtout. Ca me fait très peur qu’on tourne mes positions en dérision ou qu’on m’attaque. Qu’on me juge. J’ai vu les ravages que ça pouvait engendrer sur mon mari qui est constamment remis face à ses croyances, souvent de façon violente et intolérante. Je me rends compte maintenant de la violence de cet acte. C’est prendre l’essence de quelqu’un et tenter de la saccager. On n’en sort pas indemne.

Bref ! Voilà un grand pas de plus. Ca me coûte de publier cet article. Je sens que j’en ai besoin mais ce n’est pas facile. C’est comme si je déposais mon « moi enfant », frêle et fragile, au milieu d’une foule d’adultes imposants. J’ai peur qu’on m’écrase ! Ou … Qu’on me brûle sur un bûcher !!!       … Quel humour, Rozie …

Et vous, ça vous parle ?

Semer un peu de magie et de poésie dans le quotidien.

6 commentaires

  • MarieDesAlpes

    Bonjour,
    Je viens souvent ici depuis quelques temps et j’aime beaucoup lire tes posts, j’aime ta manière de raconter, le beau comme le moins beau. Ce que tu dis me parle, et de plus en plus. Un penchant naturel et des formations dans le domaine énergétique m’ont fait glisser vers plus de spiritualité, l’évidence de l’existence de « quelque chose » que moi je nomme l’univers, la découverte de la beauté incroyable de la vie et du coup, ben, la gratitude qui suit et qui fait tellement de bien ! Depuis que je suis arrivée là, je m’aperçois que si je demande, et bien je reçois, c’est aussi simple que ça ! Heureusement, je peux en parler autour de moi, même à mon fils de 13 ans et pour ceux qui trouvent ça bizarre voire louche, ben tant pis je n’essaie surtout pas de les convaincre ! Merci Rozie pour ce très joli post !

  • Plou

    Je suis beaucoup trop terre à terre pour croire, mais j’aimerais bien pourtant.
    J’aimerais croire aux oracles (que je trouve très beaux souvent), aux pouvoirs des pierres … Mais je n’ai pas la foi.
    Par contre, je te lis depuis quelques mois, et tout ça ne m’étonne pas du tout de toi !

  • Illyria

    C’est un billet qui me parle aussi! Mais je ressens encore des blocages pour me libérer de la pression sociale quand tu sors du droit chemin et que tu remets en cause les mentalités majoritaires… Mais ça évolue petit à petit de mon côté.
    Je te souhaite un bon trajet sur ce chemin!

  • Ornella

    Ca me parle carrément ! Surtout que moi aussi, j’ai vécu dans un rejet total de toutes les religions et des croyances des uns et des autres, jusqu’à ce que je quitte le nid familial et que j’assume enfin qui je suis, ma spiritualité, mon intuition, ma Foi inébranlable. Bravo, c’est un très beau témoignage !

    • Rozie

      Merci beaucoup Ornella !

      Petite question : ta famille est-elle ouverte sur tes activités et ta spiritualité ? Tu arrives à être complètement sincère avec eux sur le sujet ? C’est bien pris ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :