Notre premier Noël en amoureux.

Boite à bijoux

L’hiver en compagnie de mon amoureux, c’est délicieux. C’est sa saison, celle qu’il affectionne, et moi qui ne l’appréciait guère, j’ai appris à l’aimer à travers lui. Les tasses brûlantes de thé au miel préparées avec amour, le film de la soirée choisi avec soin, les instants cocooning sous la couette et les repas copieux sont autant d’éléments que j’envie et que je savoure aujourd’hui. Je les ai découvert avec à lui.

Décembre 2013 s’installait et avec lui les guirlandes et marchés aux couleurs chatoyantes. Mon amoureux rendait les grises journées douces et chaleureuses et l’arrivée de Noël m’enchantait. S’il est une fête que j’apprécie, c’est bien celle-là et cette année là, j’avais le loisir de la faire découvrir à mon héros du quotidien.

En tant que fils de Témoins de Jéhovah, Noël ne représentait guère plus à ses yeux qu’une fête païenne et commerciale. Il a tout de même reçu des cadeaux durant son enfance en cette période, mais ces gestes d’amour étaient plutôt qualifiés comme des présents de fin d’année. Chez eux, exit les guirlandes, sapins et boules enchanteresses, l’esprit de Noël est savamment évincé par celui, plus festif, du réveillon du Nouvel An. D’une certaine façon, ça nous arrange, nos familles ne se disputent pas notre présence ! On passe Noël avec la mienne et le Nouvel An avec la sienne.

Pour sa première fois, j’imaginais un Noël grandiose, et à peine novembre s’endormait-il que je l’emmenais choisir à mes côtés les nouveaux tons du sapin. « Il faut tout acheter ?Oui, les boules et les guirlandes ! Quelles couleurs tu veux ? » Le centre commercial était déjà en effervescence : les parents en quête de cadeaux se mêlaient à la décoration scintillante et aux traîneaux de bois. On en prenait plein les yeux et j’adorais ça ! Nous avons minutieusement choisi notre décor. De retour au bercail, nous avons sorti notre sapin, assis au milieu du salon, comme deux gamins accompagnés par les chants majestueux de Noël. La magie était là.

J’avais confectionné pour mon amoureux un calendrier de l’avent. Il prenait la forme d’un sapin et était érigé de petits coffres numérotés qui contenaient chacun un présent miniature et un mot d’amour. J’avais écumé les petites boutiques en quêtes d’idées originales, et étais plutôt contente du résultat ! J’espérais que chaque jour il trépignerait d’impatience à l’idée d’ouvrir un nouveau boîtier … Et je marquais des points : il a trouvé l’idée géniale et était jaloux de ne pas l’avoir eue en premier ! Je l’observais s’amuser avec les babioles dépliées et chaque soir, je savourais ma chance. Notre cocon d’amour n’en finissait pas de s’emplir de bonnes ondes.

Petit à petit, aux pieds du sapin prenaient place les cadeaux bariolés. Nous avions choisi à deux cartes et papiers et prenions un malin plaisir à tout emballer. « Je vais emballer le tien dans la chambre, tu n’entres pas avant que je ne sois sortie !D’accord, mais toi tu as interdiction de soupeser le tien, hein, tu ne le touches pas ! D’accord …Promis ?Promis … » Il me connaissait déjà bien, je mourrai d’envie de secouer la boîte, mais une promesse est une promesse !

Le soir du réveillon approchait et pour l’occasion je m’étais offert une jolie robe faite de velours, de tulle et de sequins serrés. J’avais mis le paquet entre boucles et bombe dans les cheveux, vernis pailleté et accessoires clinquants. A Noël tout est permis ! Cette soirée là, certains membres de ma famille rencontraient mon amoureux pour la première fois, c’était important.

J’adore les repas de fête. Les toasts de fois gras et de saumon fumé, le muscat, les huîtres citronnées, les crevettes en salade, les magrets de canard au miel accompagnés de pommes de terre sautées et de petits légumes et, bien sûr, la traditionnelle bûche pâtissière, sont autant d’aliments qui me font saliver : des orgasmes culinaires. Rajoutez à ça les incontournables papillotes en chocolat et pâte de coing suivies de clémentines juteuses et j’atteins le septième ciel !

C’est aussi l’occasion de revoir une énième fois « Jean Noël, le petit sapin » (*musique*), mon dessin animé (de la période) préféré ! Mon amoureux a beaucoup ri de me voir si touchée devant ces petits personnages, et rit encore de m’entendre chanter le générique sans discontinuer sur une période de deux mois …

Le 24 à minuit, après les festivités culinaires, nous nous dirigeons en famille sous le sapin et entamons la distribution des cadeaux. C’est toujours un moment magique : la playlist tourne et nous sommes là, le sourire aux lèvres, à échanger des marques d’attention. Un petit paquet par ci, une enveloppe par là … Pour ce premier Noël en amoureux, j’étais sacrément gâtée ! Je recevais une boîte à bijoux déjà pleine et une bague. Toute la famille a d’abord cru à une demande en mariage mais non, j’ai dû patienter encore quelques jours …

Le soir de Noël, tout le monde semble heureux l’espace d’un instant. On oublie le reste du monde et on profite d’être au chaud, tous ensemble, pendant quelques heures. Je n’ai pas toujours apprécié ces moments, le décès prématuré de mon grand-père ayant enterré la joie de mon Papa et la mienne pendant quelques années. Mais la vie reprend toujours le dessus !

Noël en amoureux, c’est génial, et je suis heureuse que ma moitié ait vécu son premier véritable réveillon à mes côtés. Depuis, il adore ! Cette année, nous avons décidé d’offrir un petit présent à chacun et nous nous sommes déguisés en Père et Mère Noël au moment de les donner. On a fait rire tout le monde, c’était super ! En tout cas je n’ai pas fini d’enneiger nos fenêtres d’étoiles factices, il reste encore tellement d’années à célébrer. Let it snow !

Je vous souhaite à tous et toutes d’excellentes fêtes de fin d’année ! J’espère qu’on vous apporte l’amour et la joie que vous méritez. Sinon, rien ne vous empêche de le demander au Père Noël, n’est-ce pas ?


Répondez-moi :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *