Notes d'Existence

L’expérience.

Demain commence la retraite de yoga.

Il y a deux semaines, je ne réalisais pas. Ces derniers jours, la perspective m’a angoissée. Je n’en revenais pas de m’être engagée là-dedans. Car ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est un énorme pas pour moi, dans tous les domaines. Je me plonge dans l’inconnu, je sors clairement de ma zone de confort, bien que le lieu et l’expérience soient conçus pour être confortables.

Je vais dormir dans une tente avec une inconnue. Je vais vivre en communauté avec des inconnues. Je ne pourrais pas me réfugier derrière mon mari, ni contre mon chien. Je ne pourrais pas me réfugier dans ma maison. Je n’aurais pas de repères.

Je vais aussi faire beaucoup d’exercice physique. J’ai peur que le choc soit un peu rude. Vendredi c’est la Nouvelle Lune, mes règles commencent d’ors et déjà à me travailler. Ca me chagrine un peu qu’il faille que je le vive avec elles. J’ai peur que ça me gâche l’expérience si je souffre et que ma fatigue me rend incapable d’être là et de faire. Peut-être qu’au contraire, ce sera bénéfique que ça tombe comme ça. J’y songe aussi de cette façon. Je vais prendre du temps pour moi.

Je fais ma valise ce soir. J’ai dû investir dans quelques vêtements pour la pratique. Dans quelques objets aussi. J’espère que ces jours me donneront l’impulsion. Pour pratiquer un peu chaque jour, chez moi. J’espère que j’y trouverais des clés. Je crains de m’effondrer. D’ouvrir des portes que je tiens fermées, surtout en ce moment, en conscience. C’est bien le but, d’ouvrir les portes, mais ça suppose un terrible effort. Je n’ai pas très envie de revivre un chamboulement. Parfois, c’est aussi agréable de rester quelques mois au calme, sans rien apprendre de plus sur soi. Je freine, je freine.

Ce sera la première fois que mon mari et moi sommes séparés plus de deux soirs. Ce sera étrange, tant pour lui que pour moi !

*

Cet espace se délite. Je ne sais pas vraiment quoi en faire, ces derniers temps. A dire vrai, l’envie s’efface de l’entretenir. Je ne sais pas. Belle semaine à vous !

Semer un peu de magie et de poésie dans le quotidien.

12 commentaires

  • MissTexas

    Je te souhaite plein de belles découvertes pendant cette retraite de yoga… Même si elle remue des choses, tu vas forcément avancer ! Je penserai bien à toi !
    Concernant le blog, il y a des périodes creuses et je crois que c’est bien normal. On a parfois envie de plus s’orienter vers sa vie personnelle que sa vie virtuelle. Ne te force pas, l’envie reviendra toute seule si elle doit revenir ! Bises

    • Rozie

      Merci ! Comme tu le sais, elle a remué plein de choses et m’a clairement fait avancer !

      Quand je pense que ce blog va bientôt souffler ses trois bougies … J’hallucine. C’est le premier projet que je tiens vraiment sur le long terme. Comme quoi, c’est ce qu’il fallait.

      Bises, Miss Texas à Lisbonne 😉

    • Rozie

      Excitant, je crois que ce n’est pas le mot !
      Moi, je n’ai pas eu le temps de penser à lui. J’étais complètement tournée vers l’intérieur de moi, et vers toutes les riches expériences que je vivais.
      En réalité, il ne me manquait pas. C’était juste différent. J’étais quand-même hyper contente de le retrouver, mais j’aurais pu rester plus sans avoir une sensation de manque. J’avais besoin de me retrouver complètement seule.

      Mais lui a vécu un grand vide. C’est bien normal. Je pense que je l’aurais vécu comme ça si c’était lui qui était parti et moi qui serais restée seule chez nous.

      En tout cas, ça nous a fait du bien aussi !

  • marie kléber

    Fais confiance à cet élan qui t’a poussé à t’inscrire.
    Si je me souviens bien c’est une retraite avec Cécile – elle dit quelque chose de très juste dans une de ses séances de yoga « faites les choses qui vous font du bien même si ce n’est pas parfait ». J’avoue ces mots me font du bien à tous les coups.
    Tu n’as rien à prouver Rozie, juste à être là et faire ce que tu peux faire, ce que tu veux faire.
    Plein de pensées.
    Et pour ton blog laisse toi le temps aussi, rien ne presse et un peu de calme est parfois salutaire.

    • Rozie

      Le calme a effectivement été salutaire. J’imagine une franche évolution pour ce lieu. Ca fait des mois (un an) que j’y réfléchis et ça se débloque enfin. Je suis devenue sûre de certaines choses. On verra si j’arrive à les mettre en place.

      Je me suis tout de même prouvé beaucoup. Je peux partir seule. Je peux être moi. Je peux évoluer au milieu d’inconnus. Je peux faire du yoga. Je suis en bonne santé. Bref … Les révélations sur mon comportement ne manquent pas !

  • Emeline

    Oh chouette ! Combien de temps dure ta retraite ? Je vais penser fort à toi Oui ce n’est pas évident Je comprends toutes tes angoisses Pour moi aussi ce serait pas évident à faire mais tu t’es inscrite Il y a donc une partie de toi qui est prête J’ai confiance Je suis certaine que ce cadre sera sécurisant et bienveillant Tu es libre d’exprimer ton besoin, une demande Je suis certaine que tu seras entendue Bravo pour ce que tu entreprends Vraiment hâte que tu nous partages cette expérience Concernant ton blog, je serai triste de ne plus te lire mais je ne peux que tu conseiller de t’écouter et de te respecter Fais comme cela vient Bon courage Rozie

    • Rozie

      Elle a duré 5 jours, Emeline.

      En fait, j’étais parfaitement prête. Il suffisait que je me lance, mais souvent, c’est le dernier pas – le saut dans le vide – qui est le plus dur ! On a réussi à gravir toute la montagne et on se trouve immobilisé, incapable de sauter … !

  • Elisa

    Tu sais, de nature, je suis comme toi. A penser et réfléchir, à tout va, sur tout. J’ai compris que ce n’était que mon mental et même si le naturel a vite fait de revenir au galop, j’ai appris à écouter davantage mes envies. C’est un entraînement. Depuis quelques années maintenant, dès que j’ai envie de faire quelque chose, je m’inscris et je rejette toutes mes idées noires, angoissantes…Et plus le temps passe, au moins cela me coûte. Il y a des expériences qui ne se passent pas bien mais c’est comme ça, c’est la vie. Au moins, je sais comment elles sont et ne regrette pas de ne pas les avoir faites.

    • Rozie

      J’essaie de faire comme toi, Elisa ! Merci pour ton partage.

      Ca me coûte encore beaucoup, mais le résultat est tellement bon que je suis sûre de moins hésiter la prochaine fois. En réalité, je n’ai pas hésité une seconde à m’inscrire. Le prix m’avait refroidie (j’ai pas vraiment les moyens pour payer autant) mais je sentais qu’il fallait que je le fasse ! Je en regrette pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :