Les théories du complot.

Vous en connaissez forcément une. Les théories du complot sont omniprésentes. A chaque nouvel évènement tragique, elles ressortent et profilèrent. Mais pourquoi ai-je décidé de vous en parler ?

Jusqu’à mes 21 ans, je n’avais que très peu entendu parler de ces théories. Ces histoires de machinations diaboliques, souvent aussi terrorisantes qu’impensables, je m’en contre-foutais. J’avais vaguement entendu parler des Illuminati et des Francs-Maçon, souvent au détour de blagues mondaines ou de scénarii de thrillers.

Les théories selon lesquelles Michael Jackson est vivant, Barack Obama un reptilien, et Whitney Houston une pécheresse ayant pactisé avec le Diable, me faisaient doucement sourire. Mais depuis, j’ai rencontré ma belle-mère.

Vous remarquerez que je mets une majuscule à Diable. Le Diable, c’est un des concepts en lesquels je ne prêtais pas foi. Pour plusieurs raisons que je ne développerai pas, j’ai appris à cesser de trouver cette notion de mal incarné ridicule (non, je n’ai pas vécu d’expérience bizarre, je vous rassure ! J’ai juste révisé mon point de vue et fait preuve de plus d’écoute envers les autres).

Ma belle-mère a profondément étudié la sphère Franc-Maçonne (entre autres). Depuis quatre ans, elle passe ses journées à faire des recherches, croiser des données, et nous parle en long, en large, et en travers de ses découvertes.

Les premières fois qu’elle m’en a parlé, j’ai souri. Tous les chanteurs connus ont pactisé avec le Diable ? A d’autres ! Les chansons et clips de Sia détiennent des images subliminales de pédophilie ? Laissez-moi rire ! La trainée blanche des avions est remplie de stérilisateurs et a pour but manifeste de tuer les gens qui vivent en dessous ? Vous poussez le bouchon trop loin ! C’est « juste » des polluants …

Elle me dit que tout est pensé et réfléchi pour que les gens comme elle, qui disent la vérité, soient discrédités. Elle me parle de sacrifices humains, et me décrit des scènes si horribles que seuls deux choix s’offrent à moi : rire de sa crédulité, ou laisser place au bénéfice du doute et … Prier pour que ce soit faux.

Souvent, j’essaie de lui expliquer que le problème n’est pas d’y croire, ou pas. Nous, les membres de sa famille, n’en pouvons plus de l’entendre nous parler des Franc-Maçons à chaque fois que nous passons un moment avec elle. C’est insupportable. Elle est passionnée par le sujet, intarissable. Mais pas nous. Elle pense nous ouvrir les yeux et nous protéger en nous en parlant, mais elle nous pourrit plutôt notre vision du Monde …

Comment fait-elle pour continuer à aimer vivre en sachant tout cela ? En étant persuadée que la Haute Sphère qui dirige le monde nous veut du mal ? Veut décimer une grande partie de la population ? Génère des guerres en pleine conscience ? Se réjouit de la famine du Tiers-Monde ? A pour projet de nous stériliser avec les ondes ? Crée et envoie les maladies pour ensuite nous refourguer les vaccins ? Nous espionne grâce aux micros et caméras intégrés dans nos smartphones et ordinateurs ? Sélectionne avant nous nos présidents ? Est diabolique ?

Je ne sais pas ce que je dois en penser. Je ne sais plus. Tout pourrait être vrai, au moins en partie. L’attentat du 11 septembre, un faux ? Imaginons cinq minutes que ce soit le cas. Que ce soit la réalité. Ce serait si difficile à avaler, à comprendre, à raisonner. Ca me mettrait dans une telle détresse. Que ce mal existe vraiment, que pour des intérêts obscurs, une poignée de gens aie décidé de tuer leurs frères, et de faire émerger une « 3e guerre mondiale ». La faute incomberait donc à une (ou plusieurs) organisation(s) secrète(s) dont on peine à prouver l’existence ?

Et l’évolution ne serait qu’une théorie ayant pour but de virer Dieu de l’équation ? D’écarter l’homme du droit chemin pour mieux le pervertir ?

Aujourd’hui, je ne souris plus quand ma belle-mère m’en parle (sauf quand elle me soutient que le justaucorps de la petite danseuse de « Chandelier », couleur chair, est pédophile : j’ai mes limites). Je suis terrifiée à l’idée que tout ça puisse un jour se révéler exact. Elle ne m’a pas convaincue pour autant. Je n’ai pas d’avis tranché sur la question et n’ai pas non plus cherché à m’en forger un. J’aimerais juste qu’elle arrête de m’en parler. Elle va trop loin.

Tout ce que j’ai cité plus haut, les ondes, les avions, les guerres … Oui, j’admets. J’accepte que ce soit possible. Je le conçois parfaitement. Même si pour moi, tout est une question d’argent. Les industriels, les gouvernements, font les mauvais choix pour de l’argent, pas pour nous tuer à dessein. Enfin, c’est ce que « j’espère ».

Les théories du complot vont beaucoup plus loin que ça. Quand on ne connait pas, quand aucune personne de notre entourage n’est plongée dedans, ça prête à rire plus qu’autre chose. Ma belle-mère est dorénavant persuadée que dans les années à venir (elle a des dates précises), le monde va péricliter. Elle est certaine qu’il va se passer des choses horribles, et son récit est si terrible que je vous l’épargne.

A cause d’elle, je fais des cauchemars. Preuve que ma tête ne rejette pas tout en bloc, et songe à cette éventualité. Elle « sait » ce qu’il faut faire pour qu’on y survive, et nous rebat les oreilles avec ça, pour nous sauver. Ca devient un problème. Ca devient un problème quand tous les repas de famille ne tournent plus qu’autour de ça. Quand elle en parle à mes parents qui la prennent sinon pour une folle, au moins pour une pauvre personne qui se fait embrigader sur le net.

Ca devient un problème quand elle appelle son fils, mon mari, pour lui en parler encore en privé, et qu’elle lui demande de convaincre ses frères parce qu’elle n’y arrive pas. « Mais elle veut sauver ses enfants, tu comprends ?Mais … Enfin mon amour, tu y crois, toi ?!Je sais pas trop … Mais ça coûte rien de se protéger, si ? »

Voilà ce qui me déplait le plus. Qu’elle le « convertisse ». Que mon amoureux se mette à avoir peur et m’en parle parce que ça le travaille. Parce qu’elle lui a montré des « preuves ». Qu’il y croie de plus en plus. Que je me mette à y songer. A vérifier. Rien n’est vérifiable évidemment, mais vous voyez ce que je veux dire. Que j’en fasse des cauchemars la nuit. Que ça commence à m’angoisser le jour, moi qui n’ai jamais connu ça, l’angoisse.

Peut-être que les théories du complot sont psychologiques. Elles ne sont que des histoires créées pour se dédouaner, pour rejeter la faute sur quelque chose qui n’existe pas, mais qui explique tous les malheurs du monde et toute la connerie des hommes. Peut-être pas. Peut-être qu’il y a des enjeux qui me dépassent. Qui suis-je pour dire que ce n’est pas le cas et que tout est faux ?

Ce que je sais, c’est que je vivais mieux sans ça. C’est que le « savoir » ne m’apporte rien et que je ne vais certainement pas me prêter au jeu, et me « protéger » au cas où. Je vais continuer à vivre selon mes valeurs, mes principes, dans la joie et la bonne humeur. Et advienne que pourra.

Désormais, je ne peux plus vivre en fermant les yeux sur l’éventualité de cette vérité. J’en entends régulièrement parler et je dois faire avec. Mais faire quoi ? Et vous, êtes-vous adepte des théories du complot ? En avez-vous déjà entendu parler ? Avez-vous des proches qui ne jurent que par ça et vous effraient ?


16 thoughts on “Les théories du complot.

  1. cledsol Répondre

    En effet, ça doit être terrible de vivre dans cette angoisse!
    Pour ma part, c’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas de télé. Je n’ai pas besoin de théorie du complot, rien que d’écouter les infos peut suffire à m’inquiéter plus que nécessaire. Alors j’ai fait l’inverse, c’est le genre de choses que j’ai déjà entendues également, mais dont je fais le plus possible abstraction.
    Même si c’était vrai, ce sont des choses qui m’échappent, qui ne me paraissent pas du tout à ma portée, et je ne vois pas comment je pourrais agir pour changer les choses…

    J’apprends petit à petit à agir sur ma propre vie (les angoisses que je peux avoir sur ma vie me sont déjà bien suffisantes…), et de temps en temps je me rends compte que ça a un impact sur mon environnement immédiat. Ca me paraît déjà plutôt bien, finalement 🙂

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Et bien écoutes, je fais comme toi. Depuis qu’on a déménagé (ça va faire un mois), on n’a plus la TV. Enfin, on n’est plus raccordé à la TNT et on ne cherche pas à l’être. Ca fait un bien fou !!!!

      Les infos, je les suis quand-même via quelques journaux en ligne, mais c’est moi qui choisis ce que je veux savoir, et quand je le veux. C’est tout.

      Je me dis comme toi que si tout ça est vrai, à quoi sert-il de le savoir, puisque je n’y peux rien, de toute façon ? Je combats déjà le « mal » tous les jours, avec ma démarche de colibri écolo, et toutes mes valeurs et propres croyances. Je ne peux pas faire plus, et je n’ai pas envie de me polluer la tête avec tout ça.

      C’est déjà très bien, effectivement ! L’essentiel est d’être heureux, non ?

  2. zenopia Répondre

    Cela doit être vraiment pénible… Perso, sans complètement rejeter toutes ces théories, je ne vois pas l’intérêt de faire flipper tout le monde dans son entourage… Je déteste ce genre d’attitude (excuse-moi si je te choque avec ce propos… mais ça m’énerve vraiment)… Je suis vraiment désolée pour toi car cela me semble invivable… Personne ne lui demande d’arrêter ? Elle ne se rend pas compte qu’elle met tout le monde mal à l’aise ? Ton beau père en dit quoi ?
    Courage en tout cas :/

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Oui, c’est très pénible. D’autant plus que plus on lui demande d’arrêter, plus elle continue, persuadée qu’elle est d’être dans le vrai et qu’il faut qu’elle ouvre les yeux des autres. Pourtant, je sais qu’elle fait ça par altruisme. Elle est persuadée du bien fondé de son action, je n’en doute pas une seconde. C’est d’autant plus déstabilisant.

      On lui a tous demandé à plusieurs reprises d’arrêter d’en parler, et je vois bien qu’elle se contient, mais c’est plus fort qu’elle. Avec mon beau-père, je sais qu’ils ont eu de grosses disputes parce qu’il a rejeté en bloc tout ce qu’elle a pu lui dire. Aujourd’hui, ils ont du trouver un terrain d’entente, j’imagine. Ils s’aiment énormément. A mon avis, il a sa manière à lui de s’en protéger. Enfin, je ne sais pas …

  3. Pétale Répondre

    Bonjour Rozie,

    Je compatis. (Je suis facilement « effrayable », même si pas par ce genre de choses).

    J’ai déjà vu ce genre de théories au travers des commentaires sur internet. De mon avis, tout est faux.
    Ca me fait penser un peu au côté « tout le monde me veut du mal » de la paranoïa-bien que je pense pas que ça en soit – (je crois que j’ai lu un article sur la paranoïa sur ce site : https://vergiberation.wordpress.com/2009/08/17/la-paranoia/comment-page-1/ ) mais sans la partie violente de la paranoïa.
    Ca me fait aussi penser aux gens qui croient à des sujets de façon « excessive » et sont « à fond » sur leur truc et ou dans leur sujet.

    Je t’envoie des ondes positives :).

    Bises.

    Pétale.

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Merci Pétale !

      Je ne suis pourtant pas facilement effrayable. Mais c’est comme tout, quand tu l’entends souvent, ça te rentre dans le crâne malgré toi.

      Je ne pense pas qu’elle est paranoïaque, mais oui, elle est à fond dedans, c’est son sujet de prédilection. Ca la passionne, ça l’énerve, et elle en a fait son combat.

  4. ellea40ans-Stephanie Répondre

    J’imagine que cela ne doit pas être facile tous les jours. Surtout que certains choses ne sont pas si invraisemblables finalement. D’autres le sont tellement qu’elles font peurs. L’actualité est une telle source de stress qu’avec ces histoires en plus je comprends que tu aies des nuits agitées. je pense qu’il faut que tu parle de ton malaise par rapport a tout ça. Ne te rends pas malade. Courage.

    1. Rozie & Colibri Répondre

      J’ai clairement dit à mon mari que ça me mettait mal à l’aise et que je voulais qu’on me laisse en dehors de ça. Stop. Les cauchemars, c’est ma limite.

      Effectivement, tout n’est pas invraisemblable et c’est d’autant plus troublant. Elle me racontait des trucs, il y a deux ans, sur une fameuse puce électronique qu’on nous implanterait dans la main pour pouvoir payer, passer, faire un tas de choses facilement. Et aujourd’hui, voilà que cette puce débarque. Et vu tout le mal qu’elle m’en a dit (sur le but réel du truc etc …), et bien … J’y pense.

      Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais ça devient clairement anxiogène.

  5. marie kléber Répondre

    Pour ma part j’ai pris la décision de ne pas y croire à toutes ces théories invraisemblables. Même si je te l’accorde le Monde est dirigé, comme tu le dis si bien, par l’argent et le pouvoir. Et cela influence malheureusement certains conflits et génère les massacres que nous voyons se multiplier devant nos yeux depuis plusieurs années.
    Toutefois comme toi je n’accorde aucun crédit au Diable – pure invention humaine à mon avis.
    L’exemple de ta belle mère (elle est témoin de Jéhovah je crois me souvenir) me rappelle l’interaction que mon père a eu récemment avec deux personnes, témoins aussi, qui disaient que « le Monde déclinait, poussé par les puissances maléfiques vers le chaos. Pour eux, on avait placé le Diable à la tête de l’état – il allait nous enfourner dans la fournaise. Pour qu’enfin le Dieu tout puissant puisse accéder au trône.  » C’est la 500e dimension là. Je comprends que ce soit invivable Rozie. Sans compter que les mots créent des images dans nos consciences dont il est difficile de se sortir. Je ne porte pas dans mon coeur toutes ces personnes qui veulent te faire croire coûte que coûte à leur vision des choses – c’est comme ça que l’emprise commence. Ton esprit ne sait plus où il en est et tu plonges, en finissant par penser de la même manière.
    Désolé j’en ai écris des tartines mais ce sujet me révolte en fait. Je pense bien à toi. Essaye de prendre tes distances ma belle.
    Je t’embrasse.

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Ma belle-famille a quitté les TJ il y a presque un an. Peut-être un peu plus. Mais ma belle-mère en garde clairement des réflexes : le besoin de prévenir tout le monde, de prêcher (plus les mêmes choses, mais c’est ce qu’elle fait) …

      Ce qui me déstabilise, c’est qu’elle fait ça par altruisme. Elle est persuadée du bien fondé de son action. Il faut qu’on sache la vérité pour se protéger, et survivre. Elle a vraiment peur pour nous. Elle en pleure parfois quand on refuse de l’écouter plus. Elle a peur qu’on se fasse avoir et qu’on « meure ». J’utilise des mots simples, pour schématiser, mais c’est vraiment ça.

      Le Diable, j’ai effectivement tendance à penser comme toi. Mon mari a été élevé avec cette notion très fortement. Il en faisait des cauchemars petit. Si bien que 30 ans après, il y croit dur comme fer. Pourquoi peut-on croire en Dieu sans croire au Diable ? C’est son argument, il est valable, je n’ai rien à répondre à ça. En soi, ça ne me dérange pas.

      Oui, le discours des TJ peut vraiment faire flipper, ou rire, ou énerver … Parce que comme tu le dis, on est dans la 500e dimension ! C’est parfois tellement invraisemblable, on croirait entendre une fable faite pour effrayer les gosses, comme dans le film « Le village ». On se demande bien comment ils peuvent être persuadés de la chose. Heureusement, ils sont loin d’être tous comme ça.

      Tu as tout à fait raison sur le mécanisme de l’emprise, je n’y avais pas songé. Maintenant, quand je suis avec elle et qu’elle en parle, j’essaie, sinon de changer de sujet, d’en rire. On fait ça avec ses fils et mes belles-soeurs. On tourne le truc en dérision. Ca fait rire tout le monde (elle inclue) et ça nous permet de ne pas lui dire trop violemment. Ou alors, je m’en vais parler à quelqu’un d’autre. C’est un peu triste, je l’aime beaucoup ma belle-mère.

      Des bises, Marie !

  6. Marie Répondre

    J’ai demandé à mes fils de ne plus m’en parler. Plausible ou pas, je n’ai pas envie de voir le monde de cette façon. Je refuse de voir le mal partout, à un tel degré d’élaboration. Et qu’on essaye à tout prix de me convaincre par dessus le marché! Non, je ne veux pas de ça. Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule.

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Je te comprends ! C’est exactement ce que je ressens ! Je crois qu’on est beaucoup…

      Parfois, on n’a pas besoin de tout savoir pour sa propre santé, mais c’est difficile à faire comprendre !

  7. Val Répondre

    Maintenant que je suis lancée je ne m’arrête plus !

    Les propos de ta belle-mère me font penser au livre de Maxime Chattam Les Arcanes du Chaos, un modèle de théorie du complot, mais en roman.

    Plus sérieusement, mon père est obnubilé par les attentats depuis très longtemps. Plus jeune, il était réticent à ce que j’aille dans les centres commerciaux, de peur qu’il se passe quelque chose. Et aujourd’hui encore, il n’aime pas que j’aille dans de grands rassemblements et me dit souvent qu’il est soulagé que j’habite dans un petit village. et malgré moi j’ai intégré ses peurs. J’essaie de ne pas limiter mes déplacements par rapport à ça, mais je ne peux pas m’empêcher d’y penser.

    quant aux diverses théories, je suis comme toi, je crois plus à une volonté de faire du profit, au détriment de la santé, de l’environnement ou du bien-être qu’une volonté de rependre le mal sur le monde. Même si c’est guère plus réjouissant …

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Pour les attentats, je comprends. C’est humain malheureusement. Mais comme tu le dis, ça ne doit pas limiter les gestes du quotidien. Quand une crainte s’immisce dans la vie de tous les jours, il faut se poser des questions. J’en sais quelque chose !

      Je suis allée à Paris ce week-end. Pour un grand concert et pour du tourisme dans les monuments les plus connus de la ville.

      Pendant le concert, je n’ai pas pu m’empêcher d’y songer. D’imaginer si le Bataclan, ça nous arrivait, là, maintenant. Une pensée que je chassais facilement, mais quand même, elle était là.

      Comme quoi, même en étant loin de tout ça, et en suivant de loin en loin à la télé, ça m’a vraiment marquée et chamboulée.

      Mais il ne faut pas entrer dans la peur, ni dans les conspirations. Ne pas se prendre la tête, ni prendre celles de notre entourage ! C’est dommage de leur ôter leur douce tranquillité je trouve…

  8. Ornella Répondre

    Oula, alors cet article me pique un peu. Que l’on soit complotante, que l’on pense que le 11 septembre soit une machination, je le crois possible. Et je trouverai super le truc du stérilisateur envoyé par les avions. Ce serait une putain de bénédiction pour notre planète.
    En revanche, ça me fait un peu mal d’entendre qu’on accuse encore et encore les Francs-Maçons, soit disant égorgeurs de poulet, pour le commun des mortels. O ces connards de l’Express et du Point quand ils n’ont pas prévu de couverture pour le mois de mai, choisissent encore la Maçonnerie pour faire du sensationnalisme et diffuser des mensonges qui alimentent des peurs et de la haine du petit peuple envers des gens qui soit disant les commanderaient.

    J’aimerai savoir un truc : Ta belle-mère a-t-elle déjà rencontré et PARLÉ avec un franc-maçon ? Si c’était le cas, elle aurait vu qu’elle se trompe sur toute la ligne.

    Mon grand-père Maternel, peintre en bâtiment était franc-maçon, cycliste pendant son temps libre, très bon papa. Il faisait partie d’une loge du Grand Orient, et parlait de sujets de sociétés comme d’autres le font dans des salons ou accoudés à des bars. Rien de bien méchant.

    Mon père est Franç-Maçon depuis je crois plus de 30 ans, expert comptable, ultra cultivé, il présente tous les mois des exposés sur des concepts ultra intéressants scientifiques, historiques, philosophes ou spirituels quand il n’écoute pas d’autres de sa loge en faire sur d’autres sujets.
    Et deux fois par an, il y a des repas qui sont organisés avec les Maçons et leurs Femmes, c’est très convivial. Lui, fait partie de la Grande Loge de France. La Maçonnerie ne lui a jamais valu des privilèges immérités. Si ce n’est la chance de rencontrer des gens de tous univers, rangs sociaux, avec leurs bagages et cette passion commune, le désir d’avancer sur un chemin spirituel : être un homme meilleur.

    Mes deux frères sont franc-maçons maintenant. L’un depuis bien 3 ans, et ça le satisfait beaucoup, intellectuellement parlant. Le deuxième et pourtant l’aîné, s’y est mis cette année. Alors oui, il y a des traditions en Franc-Maçonnerie, on porte un tablier brodé et des gants blancs (truc de ouf). Il y a des grades, selon l’élévation spirituelle scolaire de la personne. Les apprentis qui sont acceptés dans une loge n’ont pas le droit de parler la première année (ils peuvent seulement écouter). Je trouver assez génial comme principe.

    Il y a des actions de solidarité comme le tronc de la Veuve, où lorsqu’une femme perd son mari franc-maçon, ses autres « frères » sont tenus de participer à une cagnotte pour elle, et pour acheter des fleurs pour l’enterrement de son défunt mari.

    Depuis toujours, j’ai été passionnée par les histoires de mon père sur ce dont il parlait en loge. Ca me passionnait parce que c’était mystérieux et pleins de symboles comme tout ce que j’aime ailleurs (les médecines alternatives, l’astrologie et autres). Il m’expliquait le travail qu’il faisait tantôt sur le symbole du cercle, tantôt sur le temps, ou « la chair quitte les os ». Il me racontait la « légende d’Iram » sur laquelle est fondée tout le savoir qui les maçons.

    Franchement, j’en connais un rayon là dessus et je peux assurer que les abus que tout le monde pointe du doigt sont injustifiés. Complètement. :/

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Wahou, c’est incroyable ! Et hyper intéressant (tu sens la campagnarde qui a l’impression de rencontrer une caste secrète, là ? ^^)!

      Une petite question puisque je n’y connais rien : pas de femmes ? Tu ne fais pas mention de tes propres envies d’y participer, ou ta mère ou aucune femme. C’est une coïncidence ou ils ne les acceptent pas ?
      Et si c’est le cas, pourquoi ??

      Je pense que ma belle mère n’a jamais rencontré de Franc Maçon, ni discuté avec l’un d’entre eux d’aucune manière. Ce n’est pas sûr mais je pense pouvoir le dire sans trop m’avancer.

      Pour ma part, je ne prendrais jamais partie. Elle a le droit de croire à toutes ces horreurs tant qu’elle ne m’empoisonne pas avec. Si elle a raison, c’est atroce mais je n’y peux rien.

      Si tu as raison, j’en suis vraiment heureuse ! Avant, c’est plus comme ça que je m’imaginais la chose, du peu que j’en savais. Mais comme tu le racontes, ça a l’air passionnant !

      Pour les avions stérilisateurs, je suis assez d’accord avec toi, bien que je trouve la méthode horrible. Je préfère penser que la nature nous stérilisera seule, si ce n’est pas ce qu’elle fait déjà !

Laissez-moi un colibri :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *