Les musiques de ma vie.

Oui, j’ai dit que je partais pour un mois, mais j’avais aussi promis de participer à ce joli challenge, alors comme j’en meurs d’envie, je ne me prive pas ! L’idée vient de Touzazimute, je la trouve excellente !

La musique est une passion chez moi, depuis toujours. Je suis née en chantant, comme le disent si bien mes parents. Promis, je ne vais pas faire ma bobo musico qui n’écoute que des morceaux éclectiques, je sais comme c’est chiant ! Il me faudrait un article pour chaque période de ma vie, je vais avoir des difficultés à faire court. Mais allons-y !

Remettons-nous dans le contexte ! Je suis née en 1992. Mes premiers souvenirs musicaux commencent par les dessins animés. J’avais entre un et deux ans quand ma mère m’a fait découvrir Casimir et l’île aux enfants. Je vous épargne le lien Youtube, mais aujourd’hui encore, je connais le générique par coeur ! « Voici venu le temps dans rires et des chants, dans l’île aux enfants c’est tous les jours le printemps …. »

Je suis ensuite passée par les Disney, et bien que j’en ai vu très peu en comparaison de mes copains nés dans les années 90, j’ai regardé environ 150 fois le Roi Lion et Pocahontas !

L’enfance, c’est aussi les Minikeum’s (Mélissa, non ne pleure pas, whowhowho …), le générique de Pokemon (Attrapez-les tous !), et Jean Noël le petit sapin pour Noël (oui, je sais, personne ne connaît ce dessin animé et son générique qui me tirent encore les larmes !).

L’enfance, c’est aussi le radio-cassette que je subtilisais à mes parents. Grâce à eux, je suis une grande fan de Renaud (mon père) et de Francis Cabrel (ma mère).

Mes parents écoutaient beaucoup la radio pour mon plus grand plaisir ! Les trajets en voiture étaient donc emplis de Pascal Obispo (Je suis tombé pour elle tulutu, tulututu …), Florent Pagny (Chanter pour oublier ses peines …), Zazie (Zen, restons zen !), Michel Berger malheureusement mort quelques jours avant ma naissance (Je m’en irais dormir dans le paradis blanc …) … Mais aussi de Jean Jacques Goldman qui chantait « On ira » alors que j’entendais « Toubira », et que je croyais que c’était le prénom de la fille dont il parlait !

Avec l’année 2000 est ensuite arrivée la grande période des comédies musicales. Evidemment, mes parents ont succombé sans tarder aux VHS que ma mère, ma soeur et moi regardions en boucle chaque après-midi de libre, pour ensuite rejouer Roméo et Juliette, ou encore Moïse face à Ramsès.

Pour mes 8 ans, à Noël, mon oncle, grand féru de musique lui aussi, m’a enfin offert mon tout premier radio-CD ! Accompagné de mes tous premiers CDs, je cite : le best-of des Enfoirés et quelques compil de son cru.

A partir de là, c’est la débandade ! Je grandis, je suis en plein dans la tranche d’âge visée par Lorie (Ma meilleure amie, je serai là, toujours pour toi …), Alizée (Arrêtez de me dire que le vent a tourné, c’est pas vrai !) et Britney Spears !

Ca dure deux ans environ, jusqu’à ce que je m’intéresse aux chanteuses à voix de la chanson française, pour faire comme les copines des cours de chant ! C’est parti pour Natasha St Pier (Tu trouveras mes blessures et mes faiblesses …), Julie Zenatti (Est-ce qu’on pourrait encore parler de mon sourire ?), Celine Dion (J’ai compris tous les mots, j’ai bien compris merci …), Patricia Kaas, Chimène Badi et j’en passe !

Entre temps débarquent aussi les produits de la Star Academy, Pop Star, La Nouvelle Star … Je suis pré-ado et Jennifer, Nolwenn Leroy, Amel Bent et Christophe Willem ont la part belle sur les ondes !

C’est à partir de là que tout bascule. Evanescence (Wake me up inside !) pointe le bout de son nez en même temps qu’un grand malheur dans ma vie. J’ai mal au coeur, je me sens seule, mais heureusement Kyo est là pour me bercer ! Je dois vous dire que j’ai voué un véritable culte à ces mecs. J’avais 12 ou 13 ans, et je pleurais beaucoup (bon d’accord, énormément) sur leurs chansons tous les soirs. Ils ont joué un grand rôle dans la catharsis de mon âme. Bien sûr, j’étais amoureuse du chanteur et sa tête tapissait mes murs !

J’ai plongé à corps perdu du côté d’Apocalyctica, de Mylène Farmer dont je suis encore aujourd’hui une grande, grande fan, et de tous les chanteurs/musiciens/groupes torturés que je rencontrais. Je portais des jupes en tulle noir par dessus les baggys, je teignais mes cheveux en noir, je portais une croix en argent autour du cou … Bref, j’étais méconnaissable !

Après deux années de torture mentale, je retrouve un peu de gaieté et dois beaucoup de mes découvertes musicales à mes excellents prof de musique de collège et lycée ! Mon prof de collège me fait découvrir Emily Loizeau en troisième. J’ai 14 ans et je deviens une grande passionnée des textes.

Le répertoire français me rappelle à l’ordre et m’enchaîne définitivement aux grands : Jacques Brel (Les vieux ne parlent plus ou alors seulement du bout des yeux …), William Sheller, Léo Ferré (Et l’on oublie les voix qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens …), Bertrand Cantat (Je suis un mannequin glacé avec un teint de soleil !), Charles Aznavour (J’aimerais pouvoir un jour enfin te le dire, te l’écrire dans la langue de Shakespeare …), Alain Bashung, Lynda Lemay et j’en passe et des meilleurs ! Ils me touchent toujours en plein coeur, me font ressentir des émotions à nul autre paraître, me transpercent par tant de vérités en si peu de mots, en de si poignantes rimes. Je m’incline.

A cet instant, je découvre aussi Grand Corps Malade (J’crois qu’les histoires d’amour, c’est comme les voyages en train …) et autres slameurs, le rap et le r’n’b. Contre toute attente, Diam’s réussit à fortement m’ébranler. La colère qu’elle exprime trouve écho en moi, sa tristesse, sa détresse profonde me bousculent vraiment. Sa sérénité aujourd’hui m’emplit d’autant plus de bonheur et de joie.

Mon oreille se pose chez d’autres rappeurs, apprécie surtout les textes et repart. Au lycée, je découvre la musique purement instrumentale. Musique classique mais pas que, j’apprends qu’on peut s’effondrer devant un piano, une trompette, un violoncelle ou une guitare. Dur de n’en choisir que quelques unes !

Entre temps, mon père profite de ma jeunesse pour me faire découvrir Dire Strait, The Red Hot Chili Pepers, The Cranberries, Midnight Oil, Queen, y tutti quanti ! A chaque morceau qui passe et que j’apprends par coeur, il redevient le gosse qui draguait dans les bals populaires. On s’éclate !

J’ouvre la porte des années 80, puis des années 70. J’ai l’impression de déjà connaître tout ça et danse comme une folle furieuse le son à fond dans ma chambre. Je chante Rose Laurens (Africa, j’ai envie de danser !), Les Rita Mitsuko (Et c’est la mort qui t’a assassinée Marcia !), Hervé Christiani (Il est libre, Max !), Pow Wow, Eurythmics, et surtout … Surtout, je chante à m’en péter les cordes vocales Withney Houston.

J’hurle encore cette chanson comme une malade dans mon salon au moins une fois par semaine. C’est comme ça, j’adore ! Après ça, j’ai 18 ans. Je commence à m’intéresser de très près aux comédies musicales, les vraies de vraies, Brodway, tout ça … Et tombe amoureuse de Chicago (la comédie, pas la ville !) !

Bon, je suis sympa, je ne vais pas vous noyer sous un flot de chansons, mais les années 20 et 30 m’emplissent de joie et de bonne humeur. Je deviens taquine, sexy, je rêve de paillettes et de sequins partout sur mes robes ! Le jazz arrive en grande pompe dans ma vie !

D. débarque alors lui aussi et casse tous mes rêves de petite fille. Il me fait cependant découvrir la musique baroque dont il est fan, ainsi que le métal symphonique et le métal japonais. C’est quelque chose ! Et bien que j’en reconnaisse les prouesses, je n’apprécie pas des masses. Donc pas de vidéos. Ca lui apprendra à me maltraiter !

Mes 20 ans sonnent et je ne sais plus quoi écouter. Je suis perdue dans ma vie, ça s’en ressent dans mes découvertes musicales. Je ressasse ce que j’ai écouté jusque là et ne tombe sur aucune perle pendant un long moment.

Je rencontre ensuite mon héros du quotidien, grand amateur de cinéma. Il me refait toute ma culture et me plonge dans les BO. C’est là que je découvre Aladama Monroe et le blue grass, entre autres.

Je découvre des morceaux toujours plus différents les uns des autres et je savoure. Mon amour est tout entier à la chanson française mais j’écoute beaucoup d’autres choses ! J’avoue ne pas être une grande fan de ce qui passe aujourd’hui sur les radios, que je n’écoute quasiment plus. Ca m’agresse un peu, cette tendance au tout électronique, ces voix autotunées et ces paroles « directes ». Mais j’aime quand-même beaucoup certains sons !

Je n’ai honte d’aucune de mes lubies musicales ! Tous les morceaux, chanteurs et artistes cités ici, je les écoute encore. Stop à l’élitisme culturel ! On n’a pas à avoir honte de ce qu’on écoute ou de ce qu’on lit. Alors pour la forme ….

C’est cadeau, hahahaha ! 😉

Je doute que vous ayez tout écouté, j’en ai trop mis ! Je vous avais prévenu … Si c’est le cas, félicitations, je reprends l’idée de Maman Délire et vous offre l’apéro si par hasard, vous passez par Sisteron. Maintenant, on peut dire que vous me connaissez bien ;). Et vous, quelles sont les musiques de votre vie ?


16 thoughts on “Les musiques de ma vie.

  1. themetis Répondre

    Et finalement cet article sonne comme une réponse au précédent… 🙂

    1. Rozie Répondre

      … Je crois bien, oui ! 🙂

  2. Pétale Répondre

    Bonjour Rozie,

    J’aime beaucoup cet article.
    (J’aimais beaucoup l’ancien design de ton blog, j’aime également beaucoup celui-ci :). Je suis contente de voir que tu as gardé ton « icône de blog » avec le colibri et les fleurs ainsi que l’ « icône » couronne de fleurs. J’aime bien la police d’écriture de « Répondez-moi » et celles qui informent de la rubrique sur laquelle on a cliqué).

    Je connais la chanson « le paradis blanc » de Michel Berger, Je connais les chansons de l’album « Blanc » de Julie Zenatti.
    J’aime beaucoup la voix de Nolwenn Leroy (j’aime particulièrement quand elle chante des chansons en breton).
    Enfant, j’aimais bien Jenifer car elle était brune comme moi ( les bizarreries quand on est enfant). J’aime toujours certaines de ses chansons.
    Moi aussi, je ne comprenais pas toujours les paroles des chansons quand j’étais enfant. Je croyais qu’ils disaient autre chose.

    La chanson « Double je » de Christophe Willem est chouette, j’aime bien le clip (et la chanson) de « Berlin » de Christophe Willem aussi.
    Je n’aime pas trop les clips dans lesquels les gens sont peu habillés ou autres.

    Vers 8-10 ans je ne me suis plus intéressée aux chansons, alors je n’ai pas vraiment de « musique de ma vie ».
    la chanson « Gnagnam style » de Psy a « fait tout un foin ».

    J’aime bien la chanson « Le Graal » de Kyo.

    La version d’Emily Browning « Sweet Dreams (are made of this) ».

    je dois déjà avoir vaguement entendu quand j’étais enfant (avant 10 ans) « je suis tombée pour elle » de Pascal Obispo (je sais qui est le chanteur, je le confondais avec Florent Pagny avant).

    De The Cranberries », je connais la chanson « Zombies ». Je connais Zazie « être et avoir », « rue de la paix ». Je connais Jean-Jacques goldman. Je sais qui est Britney Spears.
    Je regarde toujours les paroles des chansons (si les paroles ne me plaisent pas je n’écoute pas).

    Bises.

    1. Rozie Répondre

      Bonjour Pétale !

      Tu en connais quand-même pas mal à ce que je lis. Je suis moi aussi très portée sur les paroles. Il est inenvisageable que j’écoute une chanson dont je ne cautionne pas les paroles ou ne les comprends pas, ou que je les trouve trop « stupides ».

      Mon amoureux, lui, c’est l’inverse. Il se fout des paroles et les écoute rarement d’ailleurs, ce qui l’intéresse, c’est la musique « derrière » et plus particulièrement la batterie.

      Je suis très exigeante au niveau du sens et de la qualité des mots. Mais j’écoute aussi beaucoup de musique instrumentale.

      Merci pour tes compliments sur mes petits changements !

      J’espère que tu passes un bel été !

      A bientôt,

  3. Mamzelle Zozo Répondre

    Hihiiiii ça commence par du Disney, que du bon 😀 je n’ai pas tout écouté j’avoue… Mais vu le début, je ne me fais pas trop de soucis pour ce que j’ai laissé passer. Bonne journée 🙂

    1. Rozie Répondre

      Ah Disney ! C’est incontournable !

  4. Marie Kléber Répondre

    J’aime beaucoup cet aperçu musical Rozie. Chaque étape de ta vie semble marquée par un style, une musiques, quelques chansons bien choisies. On te découvre davantage au rythme des notes de musique.

    J’aime découvrir de nouveaux artistes, de nouvelles musiques. Je reste toutefois très attachée à ce que j’écoutais petite, surtout du rock et la musique des années 60/70. Je voue presque un mythe à cette période (et je n’étais pas encore née)!
    J’apprécie aussi beaucoup la musique Française, Renaud – Cabrel – Berger – JJG (incontournable) – Mylène Farmer, Céline Dion (et sa période JJG justement) – Pagny – P Kaas et Zazie.
    Sinon les tubes des années 80 forcément et 90 aussi, premières sorties en boite nuit…
    J’écoute aussi beaucoup de musique classique, quand j’écris c’est l’idéal, et les musiques du Monde, une autre forme de voyage.

    Belle journée à toi – sympa ton nouveau design!
    Je t’embrasse.

    1. Rozie Répondre

      Merci Marie !

      Oui, chaque étape de ma vie est irrémédiablement marquée par une chanson, un morceaux, des notes. La musique est mon principal repère temporel, à vrai dire. C’est grâce à elle que je retiens les évènements, les émotions, et tout ce qui va avec. Elle est mon principal vecteur de souvenirs et de nostalgie.

      Je comprends que tu adores les années 60/70 ! Je n’écoute pas énormément de morceaux issus de cette période, mais à chaque fois, ça a un goût particulier !

      Je ne peux rien écouter quand j’écris, quand je lis ou quand je travaille. J’en suis incapable. Quand j’entends de la musique autour de moi, mon cerveau entier semble s’y intéresser automatiquement, et je suis incapable de faire autre chose ! C’est parfois handicapant, et ça embête les autres qui eux y arrivent et aiment ça. Mais moi, dès que j’entends une note, je ne suis plus productive sur la tâche que j’effectuais, ça me parasite !

  5. Maristochat Bellemam' Répondre

    Ohlala j’adore, on a beaucoup de musiques en commun (et je me rends compte que j’en ai oublié des tas en te lisant).
    Nous devons avoir à peu près le même âge au vu de la sélection …

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Je vais avoir 25 ans ! Les musiques de mon enfance et de mon adolescence doivent clairement correspondre à ma (notre ?) génération, il n’y a pas de doute !

      Après, je me balade dans toutes les époques … Ca devient du multi-générationnel ^^!

  6. cledsol Répondre

    Je n’ai pas tout écouté en effet. Mais c’est drôle de refaire tout un pan de vie à travers la musique… J’admire ta mémoire 😀
    Pour ma part, je n’ai jamais été très fan de musique française. Je suis musicienne classique, et du coup à un moment j’en écoutais quand même pas mal. Du coup je pourrais écrire euh… un certain nombre de morceaux que j’aime 😀 (quand tu parles de musique baroque, c’est 17e – 18e? Je pose la question, car je trouve ça rigolo l’association avec le métal ^^)
    Du coup je dois t’avouer que j’aime de plus en plus la musique baroque… j’en écoute moins maintenant mais j’aime aussi le métal. (sonata arctica!)

    J’ai eu une période rap, j’ai découvert qu’il y a vraiment des trucs qui me plaisent aussi, c’était assez étrange ^^
    Et sur un autre sujet, j’ai écouté un peu de techno aussi… (mais pas très longtemps pour le coup. Les dernières fois où j’en ai écouté, c’était surtout pour être sûre de rester réveillée au volant :D)

    Ces derniers temps j’ai fait une autre découverte qui a changé mon monde grâce à des musiciens que j’admire énormément, et du coup je m’y suis lancée aussi… la musique vénézuélienne. C’est de la musique traditionnelle, alors je ne pensais pas aimer ce genre de musique, et pourtant… Du coup j’ai commencé à prendre des cours, d’impro entre autres, c’est quelque chose qui est arrivé au bon moment, pour plein de raisons, et c’est du bonheur!

    La musique qui est le plus ancrée en moi, est devenue une musique « doudou », de la musique de « détente » que mes parents écoutaient régulièrement.
    https://www.youtube.com/watch?v=atUd27w-CjQ
    Je pense sincèrement que je ne me lasserai jamais de cette musique. C’est une musique qui fait partie de ma structure, tout simplement.
    Je me sens rassurée, apaisée, quand je l’écoute.

    Bon, quand on me lance sur le sujet de la musique, je peux en parler vraiment très longtemps…
    Alors j’arrête mon pavé là, et j’espère que tu vas bien 🙂
    J’ai lu ton dernier post, mais je ne sais pas comment formuler un commentaire pour l’instant. Alors je te souhaite simplement de suivre ce que tu as envie de faire. C’est parce que c’est ton espace ici, que ça me plaît de venir lire ce que tu écris 🙂
    Simplement, si tu décides d’arrêter, j’espère pouvoir avoir de tes nouvelles de temps en temps!

    Prends soin de toi 🙂

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Haha, j’ai une excellente mémoire pour ça ! J’apprenais mes cours en les chantant, ça rentrait super facilement ! La musique me sert beaucoup pour classer les souvenirs !

      L’association musique baroque (oui, c’est 18e !) et métal, ça peut paraitre fou comme ça, mais en fait, c’est pas déconnant ! D. composait beaucoup de métal baroque du tout, c’était son trucs, et ça rendait vraiment pas mal !

      Ah la techno, j’ai vraaaiiiment du mal … Pourtant j’aime bien danser mais là-dessus, y a rien qui se passe ! Question d’affinités …

      Chouette la musique vénézuélienne ! Je ne connais pas du tout, j’irai jeter une oreille. Apprendre l’impro, c’est vraiment chouette je trouve. Je ne l’ai pas assez fait, malheureusement, mais rien n’est perdu !

      Je comprends totalement ce que tu ressens quand tu parles de musique doudou qui fait partie intégrante de ta structure, j’en ai quelques unes comme ça. L’une d’entre elle vient d’une boite à musique qu’on m’a offert pour la naissance de ma soeur (j’avais 3 ans !). C’est sans doute un morceau de musique classique, mais je n’ai jamais cherché à retrouver la vraie version. Cette boite à musique, quand je la relance, c’est toute ma vie qui défile, tout mon amour pour ma famille qui ressort. Ca me fait beaucoup de bien.

      Merci beaucoup. Je pense que je vais continuer le blog pour l’instant. Je vais le modifier, pour qu’il corresponde plus à celle que je deviens :). Et je reprendrais en août !

      Passe un joli mois d’été ! A très bientôt :).

  7. l0uanne Répondre

    Ah les minikums c’est toute mon enfance 🙂 Et les disney je les écoute encore ! Britney spears et son clone Cristina aguilera je les aient beaucoup écouté, mais j’ai décroché quand elles ont casser leur image

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Les Minikeums, c’est ma prime enfance ! Je devais avoir 5 ou 6 ans quand ils ont arrêté ! Je me souviens que je rentrais de l’école pour directement me coller sur France 3 !

      Christina Aguilera, à l’heure actuelle, j’aime bien ! Je la respecte surtout pour son tissu vocal incroyable. Elle a fait quelques albums qui me parlent bien !

  8. Maman délire Répondre

    J’peux venir à l’apéro même si j’ai pas tout écouté ? 😉 tu as bien raison, on a pas à avoir honte de ce qu’on écoute ! Il n’y a pas de hiérarchie en musique, juste des sensations….

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Hmmm .. Allez, je suis sympa, je t’accepte quand-même ! 😉
      Pas de hiérarchie, des sensations et des sentiments, oui ! C’est exactement ça !

Répondez-moi :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *