Le yoga, ce sport tout en douceur.

Yoga

Je dois bien l’avouer, je déteste le sport. Ou plutôt, je n’aime pas l’idée d’avoir à gesticuler, courir ou porter des poids dans le seul but de sculpter mon corps. Bien que je sache qu’un entrainement sportif régulier connait d’autres vertus, celles-ci ne me motivent en général pas assez pour que je m’y emploie.

J’ai de la chance : ma constitution me permet pour l’instant (!) de m’en passer. On m’a parfois demandé à quelle discipline j’étais abonnée … « Hmmm … Absolument aucune ! Tout juste quelques gesticulations à deux sous la couette ! » Oui mais, comme vous le savez, j’ai passé six mois au chômage. Six mois durant lesquels mon corps n’a eu comme seule difficulté que de se déplacer du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil, et puis du lit au lit (*musique*) …

Non pas que je culpabilise de ma flemmardise physique ni que je craigne de prendre du poids, seulement j’avais peur que mon corps ne recommence à me faire souffrir. Il a cette fâcheuse tendance à se bloquer inopinément et à rendre mon quotidien difficile. Les médecins me l’ont assez répété : « Mettez-vous au sport, votre dos doit se muscler ! » Bon, cette fois je n’avais plus d’excuse puisque je n’avais plus de travail.

Pour que je m’y tienne, il me fallait donc trouver un sport non-violent, individuel, et peu onéreux que je pourrais pratiquer quand bon me semble de mon domicile. C’est donc tout naturellement que j’ai songé au yoga. En terme d’équipement, il ne nécessite qu’un tapis que j’avais déjà et quelques vêtements souples. Et pour ce qui est des cours, Youtube regorge de professeurs avides d’enseigner leur philosophie !

Parce que le yoga, c’est aussi une philosophie : voilà ce qui achevait de me séduire. Il ne s’agissait pas simplement de s’assouplir pour s’assouplir et de se muscler pour se muscler, mais de se forger une philosophie de vie. Allier le physique à l’intellect pour vivre en harmonie, ce que je tente d’accomplir depuis plusieurs années au travers de la pratique du chant (car on ne le dira jamais assez mais chanter, c’est utiliser tout son corps et toute son âme !).

J’ai donc commencé ma pratique en tapant « cours de yoga débutant » dans la barre de recherche de Youtube. On en trouve une multitude. J’ai ensuite affiné mon choix en sélectionnant un prof moderne : exit les vidéos avec ces morceaux d’ambiance dite « zen » ou « orientale » des années 80 qui me déconcentrent à défaut de m’apaiser. Puis, dernier critère pour un web-enseignant parfait : il me fallait de nombreux cours en ligne, différents et s’adaptant à tous les niveaux. Et oui, quand on suit une discipline sur le net, c’est assez redondant d’entendre chaque jour les mêmes minutes enregistrées, ça n’aide pas à tenir le rythme.

C’est de cette façon que j’ai virtuellement rencontré Ariane. Elle est jeune, calme mais dynamique, et agréable à regarder. Son gros atout : des cours allant d’une durée de dix minutes à une heure pour choisir votre pratique en fonction du temps que vous souhaitez y accorder, cours qui sont également adaptés aux zones sur lesquelles vous souhaitez vous consacrer. C’est TOP ! Elle a même enregistré une pratique particulière aux jours de règles, c’est assez rare pour être souligné.

J’ai débuté les premiers jours avec ces deux classes pour débutants, d’environ une heure chacun. Ils intègrent un moment de concentration durant lequel on apprend à respirer, la pratique, puis un instant de relaxation. Et n’en déplaise à ceux qui mésestiment cette activité, même pour novice, c’est difficile ! Il faut faire preuve d’un grand vide et d’une immense concentration pour ne pas céder à la douleur. Les muscles, peu habitués à ce qu’on les utilise d’une si lente façon, tremblent tout leur saoul. On nous initie pourtant en douceur aux différentes positions, mais celle du « chien tête baissée » n’en finit pas de m’achever.

J’ai réservé environ une heure chaque jour à cette nouvelle pratique. Petit à petit, je me suis sentie devenir beaucoup plus souple qu’à l’accoutumée, mon équilibre s’est grandement amélioré et mes douleurs chroniques ont partiellement disparues. Si je me réveillais un matin avec la nuque en vrac, il me suffisait de cliquer sur la séance correspondante pour être quasi-instantanément soulagée. J’ai senti une réelle différence quant à ma condition physique. Par exemple, j’étais régulièrement assaillie de hoquets intempestifs : ils ont disparu. Et autre point positif avec Ariane, si un jour on est moins en forme, on peu s’orienter vers un yoga doux plutôt qu’un yoga tonique. J’adore.

La pratique du yoga renforce aussi l’âme et la confiance en soi. Sans doute ce point n’est-il pas exclusif à cette activité, mais je le souligne tout de même. Il s’agit d’un vrai moment pour soi. On oublie le reste du monde le temps d’une heure pour se concentrer sur soi et sur ce qui nous constitue. Souvent, on occulte nos blessures et nos petits bobos. On se dit que ce n’est pas important, que ça passera, on n’a pas envie de se prendre la tête sur nos maux. Le yoga permet de pallier à ce manque et de soulager ces micro-blessures. On se sent plus confortable, on a plus envie de manger la vie. Je ressens un réel apaisement, bien que je sois déjà d’une nature calme et heureuse.

Depuis que j’ai repris le travail, j’essaie d’intégrer ma pratique dans mon « rituel du matin ». C’est difficile parce que jusque là, je n’avais pas de rituel du matin. Je me levais juste assez tôt pour pouvoir me brosser les dents, me laver le visage et m’habiller … J’ai vraiment du mal à me lever plus tôt pour pratiquer ne serait-ce que 10 minutes. Mais depuis quelques semaines, je prends le pli, et mes muscles me remercient !

Je ne saurai donc que vous recommander de vous lancer ! Je n’y trouve personnellement que des points positifs, le seul bémol étant que le professeur ne puisse pas nous corriger en cas de défaut de positionnement, mais je suis persuadée que chacun peut y rencontrer son rythme idéal. Après tout, on n’est pas non plus obligé de suivre l’idéologie yogesque à fond, on peut ne se servir que de ce qui nous est utile. A vous de composer votre pratique !

Je précise que cet article n’est pas le fruit d’un partenariat. Ariane ne me connait même pas ! Je vous livre simplement mon expérience, plus que positive ! D’autres blogueuses vous parlent de leur pratique et tendent à aider les novices, comme Julie :). A chacun sa routine, n’est-ce pas ? Et vous, pratiquez-vous un sport au quotidien ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !


4 thoughts on “Le yoga, ce sport tout en douceur.

  1. SweetieJulie Répondre

    Tu sais comme j’aime ce sport, et que sa pratique m’apporte énormément 😉 alors je ne peux qu’être d’accord avec ce que tu écris sur cette belle discipline 🙂 Bon, mes vidéos ne sont pas du tout des cours parce qu’elles sont beaucoup amatrices, et surtout je n’ai aucune prétention ni intention d’être prof de yoga !

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Oui, je sais comme le yoga est et devient important dans ta vie !
      Tes vidéos ne sont pas des cours, mais elles sont des partages d’expérience très agréables ! Continues :).

  2. Illyria Répondre

    Article intéressant! C’est chouette de voir ce que le yoga t’apporte. J’avais essayé aussi mais ça ne correspond pas trop à ce que je recherche ^^
    Et c’est super que tu intègres le yoga à ta routine matinale, continue comme ça!

    1. Rozie & Colibri Répondre

      IL ne faut pas te forcer si ça ne t’apporte pas ce que tu recherches.
      La routine matinale, c’est vraiment compliqué. Difficile de « casser » mes anciennes habitudes sur ce point précis. Ce matin, je n’y suis pas parvenue ! J’ai quelques ratés, mais avec un peu de volonté, je devrais m’en sortir !

Répondez-moi :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *