L'instant Partage

La vie de tous les jours, racontée par les autres.

Aujourd’hui, j’ai décidé de partager avec vous les blogs que je lis. Pas tous, un petit condensé qui a ça en commun : ce sont des personnes qui partagent leurs pensées et leurs expériences de vie sans fard, comme elles se laissent glisser à la confidence. Rien d’extravagant. Et pourtant …

Ce sont 5 blogs que je commente peu, voire pas du tout. Souvent, je n’ai pas l’impression que ce serait utile que je manifeste ma présence. Puis je me dis que c’est peut-être dommage. Alors j’aime leur rendre la pareille à ma manière, en les partageant avec vous. J’imagine que si vous vous sentez bien ici, vous serez tout aussi à l’aise là-bas …

Alice on her way

Alice est une jeune personne, qui depuis quelques semaines, se bat contre un cancer. Je suis tombée chez elle par hasard, et j’ai tout de suite accroché. Parce qu’elle raconte la vie avec un cancer et tout ce qu’il implique avec simplicité, sincérité. Et surtout parce qu’elle n’est pas que ça et que j’aime sa façon d’être, en tout cas celle qu’elle nous donne à voir.

En l’espace de quelques semaines, je me suis profondément attachée à cette personne qui ne me connaît ni d’Eve, ni d’Adam.

Belle Mam’

Je suis souvent passée à côté d’elle sans la regarder. Un blog « parental », désolée, mais je ne suis pas dans la cible ! Et pourtant, à force de la voir passer ça et là, j’ai été séduite par cette douceur, ces rôles (beau-parent et parent) racontés avec tant de justesse.

Pour sûr, elle est la seule personne dont je lis les articles « parentaux » avec intérêt. La seule. Parce qu’il y a quelque chose de particulier qui fait que je n’ai pas besoin de trier : j’aime tout ce qu’elle présente, même quand les sujets sont à des années-lumière de mes centres d’intérêt.

Dame Ambre

Elle a une plume très particulière. La structure des phrases m’étonne à chaque fois. Cette originalité qui, pour elle, n’en semble pas une, m’a toujours étonnée. Et les photographies. La façon dont elle photographie.

Dame Ambre, chez elle, c’est sensitif. A chaque fois que je la lis, j’ai l’impression d’effleurer du doigt les fines feuilles d’une branche de fougère. C’est sensible, c’est physique. Les petites feuilles sont ouvertes sur le monde, elles offrent et recueillent tout. On effleure, et on sent qu’elles se referment. Il existe un monde derrière, qui semble merveilleux ou au moins fascinant. On aimerait en avoir plus mais c’est trop tard, les petites feuilles se sont repliées laissant planer autour d’elles le mystère.

La capacité d’émerveillement

Je voulais vous présenter ce blog et je me rends compte qu’il est devenu privé et qu’on ne peut plus y accéder. Si jamais il redevient public sachez que je l’aime beaucoup.

Les articles y étaient quotidien, et c’est avec beaucoup de plaisir que je les lisais. J’aimais particulièrement ressentir le cheminement particulier de son auteure, cheminement dont elle avait conscience et qu’elle s’évertuait à conduire encore et toujours. La vie simple, et pourtant merveilleuse. J’ai toujours trouvé que ce blog portait son nom à merveille ! J’espère qu’il reprendra du service …

Marina l’Eau Douce

Vous la connaissez peut-être grâce à sa chaîne Youtube (Non ? Allez voir !!!). Marina tient aussi un blog sur lequel j’adore passer du temps. C’est parfois court, parfois long. Parfois pas des mots. C’est ouaté, et ça me plaît.

A chaque fois que vous me laissez un commentaire avec un lien vers votre blog (où que vous m’envoyez un mail pour me l’indiquer => tu te reconnaîtras ;)), sachez que je vais vous lire. Je vous inscrit sur mon Feedly et je vous lis régulièrement, au fur et à mesure des articles que vous présentez. Le plus souvent, je me fais discrète. J’adore m’imprégner de la personnalité des autres, et plus particulièrement de ceux qui m’offrent leur temps.

Et vous, quels blogs adorez-vous lire ? N’hésitez pas à me laisser une petite liste, je serai ravie de découvrir de nouveaux univers !

Semer un peu de magie et de poésie dans le quotidien.

7 commentaires

  • Ornella

    Le premier blog de ta liste me rappelle celui d’un monsieur qui racontait ses derniers jours en phase terminale de cancer. Tous les jours, on attendait un nouveau billet, et s’il mettait du temps à venir, on pensait que le type était mort, et ça générait une forme d’excitation et de stress. Quand le gars a envoyé que c’était pas vrai, qu’il était en fait un peu écrivain, et qu’il tentait quelque chose, les lecteurs ont crié au scandale d’avoir été berné pendant si longtemps, d’avoir cru, d’avoir compati, ‘avoir pleuré cet homme sans le connaître. Je me suis sentie trompée pendant 1 minute, pas plus. Et après, j’ai applaudi le type, parce qu’il a réussi à nous plonger dans un récit, une vie, de l’espoir, de la résignation. J’avais trouvé ça très beau.

    • Marjolaine

      Tiens, ça me fait penser au roman Point Final de William Lafleur. Il a fait croire sur un blog qu’il s’était fait passer pour mort auprès de sa famille et qu’il espionnait leur vie sans lui par le biais de caméra qu’il avait installé dans la maison. Les lecteurs ont réagi assez vivement quand il a avoué que ce n’était qu’un roman (qu’il a finalement publié, et que je conseille si tu ne l’as pas lu :)).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :