Je me présente.

Crédit photo : Rozie & Colibri

Je m’appelle Rozie, j’ai 25 ans.

A travers ce blog, je vous raconte comment une personne a bouleversé ma vie, de la mauvaise façon. Elle a fait de moi une poupée de chiffon, un corps sans âme. Elle m’a privée de mes amis, elle a éloigné ma famille. Elle m’a fait perdre l’envie de travailler, s’est servie de mon argent. Elle m’a asservie et a enseveli ma joie de vivre. Elle m’a rendue coupable, et m’a fait perdre la raison.

Elle m’a maltraitée. La mauvaise rencontre.

Je parle bien ici de violence conjugale, dans sa version la plus insidieuse. Quand la personne en laquelle vous avez confiance, avec laquelle vous partagez votre toit et votre corps, vous manipule sans que vous ne vous en rendiez compte. Je n’avais pas de bleus, ni de marques. Je ne craignais pas vraiment qu’un jour il me tue et pensais que la faute m’incombait, que je ne savais pas rendre mon conjoint heureux, que je n’avais pas les codes …

Et puis j’en suis sortie, grâce à un homme, qui a su me montrer que j’étais belle et désirable, et que je pouvais aspirer à une véritable histoire d’amour. Ma folie, mon envie, ma lubie, mon idylle (*musique*). Une idylle dans le respect, la passion et la crainte, à chaque minute, de perdre ce coup de foudre inespéré. Le jardin d’Eden. J’ai découvert le bonheur, et j’ai compris ce que j’avais vécu.

Aujourd’hui, je suis mariée à ce héros du quotidien qui sait rendre chaque jour merveilleux et unique. Nous avons déménagé dans une nouvelle région et l’avenir s’annonce riche en joie.

Le temps passe et je digère petit à petit ma mésaventure. Et s’il y a quelque chose qui m’aide, c’est d’en parler. Je choisis donc de vous raconter cette histoire qui est la mienne, pour me soulager, pour la partager, et pour aider celles qui se reconnaitraient à travers mon récit. Ca m’aurait secourue, à l’époque, de lire un témoignage comme celui-ci. Sur la toile, les femmes battues s’expriment de plus en plus. Or, celles qui n’ont pas été frappées ne se sentent pas légitimes pour parler. Pourtant, la douleur est là. Elle a besoin de sortir. Je dédie donc cet espace aux personnes qui, comme moi, sont victimes de harcèlement et de maltraitance psychologique.

Je parle aussi beaucoup de mes bonheurs, de mes moments de joie, de mes broutilles de vie. Je vous raconte mon fabuleux mariage et ses préparatifs, ce qu’il m’a apporté, ce que j’ai chéri, à quel point cette journée était la meilleure qu’il m’ait été donné de vivre. Au travers de mes billets, vous rencontrez ma famille, mes amis, mon amour … Autant de personnes attachantes qui contribuent à faire de moi celle que je deviens, et dont je ne suis pas peu fière. Mes choix, divers et variés, étonnants voire difficiles, je vous les explique et vous présente mes grandes passions.

 En voilà, un beau programme ! C’est un véritable journal intime que je vous livre. Bonne lecture !


6 thoughts on “Je me présente.

  1. Pi Répondre

    Je ne pensais bien-sûr pas être la seule à avoir vécu ce type d’histoire, mais cela fait du bien de lire une personne qui a posé des mots justes. J’ai eu l’humiliation de me faire quitter par mon puit sans fond (comme tu dis dans ton article, syndrome de l’infirmière) je dis humiliation car j’aurais préféré que la relation s’arrêter grâce à moi. A cause de ça j’ai mis et je mets encore du temps à me remettre de cette histoire. Merci pour ce partage Rozie.

    1. Rozie Répondre

      Je comprends ce que tu veux dire quand tu parles d’humiliation. Je pense qu’effectivement, ça aurait encore plus dur si c’était lui qui m’avait quittée, et qu’après je me sois rendue compte de tout ça … Quoiqu’il en soit, c’est très compliqué de s’en remettre, de se reconstruire.

      Je te souhaite beaucoup de force et de courage pour ce moment délicat de ta vie. Dis-toi que le plus dur est passé !

      Merci à toi, Pi.

  2. Nina Répondre

    Bonjour Rozie,
    J’ai lu quelques articles de ton blog (le non port du soutien-gorge, la fête de ton anniversaire…) et j’ai été touchée par tes mots. Je n’imagine pas très bien le ressenti des femmes maltraitées, j’ai la chance d’avoir trouvé un homme aimant et respectueux depuis 10 ans maintenant. Mais j’aime l’idée de ton journal intime, les intonations de dérision et d’humour que tu donnes à tes textes et je compte bien revenir par ici pour te lire à nouveau.
    Bienvenue sur la blogosphère !

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Merci beaucoup !
      Ton message me fait vraiment plaisir, et j’espère que la suite te plaira également.
      Je vous livre ma vie alors si mes expériences vous touchent, le but est atteint. Merci beaucoup pour tes mots qui m’ont réchauffé l’âme.

  3. Marie Kléber Répondre

    Bravo. Oui il faut en parler. La violence conjugale c’est plus que les coups, c’est aussi le silence, le mépris, le harcèlement, la manipulation qui nous arrachent des cris que personne n’entend.
    Je suis heureuse que tu t’en sois sortie et que tu ai rencontré une belle personne avec laquelle tu es heureuse. Ca n’a pas de prix.

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Merci Marie pour les différents commentaires que tu as laissé sur mon blog aujourd’hui, je suis touchée par les bons sentiments que tu me témoignes. C’est avec plaisir que je m’en vais découvrir ton univers !

Répondez-moi :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *