Cette passion qui me transporte : chanter.

Microphone

Je suis la petite chanteuse de la famille, rien ne me fait plus de bien que quelques notes de musique. Les chansons me bouleversent, m’apaisent, me séduisent, me racontent. Elles peuplent mon jardin comme autant de fleurs et d’oiseaux, m’enjoignant à la poésie de tous les instants. J’ai besoin de me servir des mots et de les chanter, ce moyen d’expression me vide et me comble intensément.

Je suis un véritable juke-box : chaque parole que vous lancez me renvoie des airs que je chantonne. Je ne peux pas m’en empêcher, j’enregistre toutes les mélodies avec une facilité déconcertante. J’apprenais souvent mes leçons en chantant (*musique*) et je récite les slogans publicitaires, à ma grande détresse, sans m’en rendre compte. Je suis amoureuse des ritournelles.

Avant d’énoncer mes premiers mots, je chantais déjà (le générique de Casimir !). Cette capacité à reproduire les berceuses me fascinait. C’était simple, ça sortait tout seul. Certains bataillent pour acquérir rythme et justesse. Chez moi, c’était inné. Je n’ai jamais réfléchi à ce que je faisais, je suis mauvaise en théorie musicale. Je déteste qu’on me colle une partition sous le nez. Pourquoi perdre du temps à la lire et à la comprendre s’il suffit que j’écoute pour mémoriser et reproduire ? Je le fais, c’est tout. Ca se passe de mathématiques et de précisions. C’est naturel, spontané, irréfléchi. C’est sensationnel.

J’ai mille fois rêvé d’en faire mon métier et l’imagine encore. J’adorerais vivre de cabaret, de comédies musicales, être meneuse de revue, danser, chanter, jouer la comédie. Je serais douée, je le sais. Il suffit que j’adore intensément pour réussir. Alors pourquoi je n’essaie pas ? Parce que Paris me rebute, parce que j’ai un mari en or et qu’une passion se vit seule. Je pourrais perdre mon bonheur pour m’accomplir, et j’ai peu de chance de réussir vraiment. Mon âme-soeur vaut plus que ce feu qui me consume.

La chanson accompagne ma vie. Toutes les comptines marquent un moment particulier de mon existence. Elles sont emplies de souvenirs, je les écoute, la mélancolie m’assaille, mon coeur s’emballe et je respire les odeurs d’antan. Je peux vivre tous les sentiments, mettre tout ce que je veux sur les paroles, me laisser emporter et me raconter sous la plume d’un autre. Interpréter, c’est vivre. Et je vis mille vies au milieu de mon salon. Je souffre, je pleure, j’exulte, j’excite, je me découvre.

Mon amour va tout entier à la chanson française. Comprendre la chanson, lire entre les lignes, voilà le plus important. La poésie des créations françaises est si belle, elle mérite qu’on redore son blason, qu’on la restaure. Nous sommes les rois du romantisme, de la nostalgie. Les légendes de la chanson peuplent notre patrimoine de véritables trésors.

Chanter c’est utiliser son corps et l’apprendre. C’est ressentir jusqu’au bout des ongles l’effet des ondes sonores qu’on produit. C’est vibrer. Je me délivre quand l’air quitte mes poumons, quand le son résonne contre les murs pour me revenir. Je m’exprime, mon énergie passe et ça me soulage. J’en ai besoin, c’est mon défouloir. Ca m’est d’une grande aide pour vivre un deuil, lâcher les chiens, exposer mon bonheur, toucher l’autre. Ca me permet de rester stable, c’est ma catharsis.

Bien sûr, la musique dans son ensemble me fait grand effet. J’écoute certaines pièces religieusement, mais rien ne me touchera plus qu’une voix. La voix m’émeut au delà de tout. J’ai tenté d’apprendre le piano, la guitare, la harpe … Mais si le son du bois et des cordes me fascine, il ne me satisfait pas. L’effet est différent, il ne me transporte pas, je ne suis pas entière. L’instrument me frustre. Quant à la théorie, la FM, le solfège … Je les déteste. Ils cassent tout. Ils détruisent la spontanéité de l’instant, ils bousillent le sentiment par des réflexions mathématiques, ils rendent la perception inaccessible.

La faculté de musicologie m’a énormément déçue pour cette raison. Elle m’assommait de théorie sans jamais faire le lien avec le reste, ce reste qui fait tout. J’aurais pu me battre pour réussir, attendre de tout assimiler pour ressentir .. Mais ma tristesse m’a rattrapée. J’ai perdu le fil. Il était loin, ce professeur de lycée qui, huit heures par semaine, nous donnait à éprouver les oeuvres avant de les décortiquer. A quoi bon connaître la mesure quand l’âme reste inconnue ?

Je chante avec mes pieds ancrés dans le sol, mes genoux flexibles, mes hanches souples, mon dos droit. Je chante avec mes mains qui chorégraphient les humeurs, mon ventre qui donne l’impulsion, ma poitrine qui s’ouvre à l’oxygène, mes joues qui résonnent, ma bouche qui forme. J’apprivoise mes voix multiples, j’en découvre de nouvelles que je taille et affine telles des diamants bruts.

Suis-je une bonne chanteuse ? Oui, sans doute. Je m’améliore jour après jour. J’avais neuf ans la première fois que j’ai chanté en public. Maman m’y avait poussée avec véhémence, elle avait raison d’y croire. Lors de cette première représentation, j’ai chanté Le paradis blanc, accompagnée d’un guitariste. Nous étions seuls au milieu de la scène, et sa présence me rassurait. Trois cent personnes me faisaient face, le village s’était donné rendez-vous dans le gymnase. Le silence m’impressionnait, tout le monde attendait, avec bienveillance, que la petite pousse la chansonnette. J’ai regardé mon ami guitariste, il me souriait. Il attendait le signal. J’ai inspiré profondément, et ma voix cristalline d’enfant s’est enfin répandue ailleurs qu’entre les murs de ma chambre. Qu’ils étaient fiers mes parents, qu’ils étaient étonnés les autres. Nous avons terminé, et j’ai reçu mes premiers applaudissements. De la magie.

Je suis devenue la chanteuse du village. C’était étonnant pour une enfant. Aujourd’hui, je suis moins spectaculaire ! Ma timidité m’a souvent empêchée de prouver mes talents à mes amis, d’offrir les chansons à ma famille quémandeuse. Je suis trop moi dans ces moments, c’est trop vrai, c’est trop dur. Devant des inconnus par contre, aucun problème, the show must go on ! Mais je le sais bien, mon salon restera le principal auditoire de ma passion.

Quand je chante, je chante nue (*musique*). Je suis là rien que pour moi. Je suis passionnée et égoïste. Mais une passion l’est toujours, n’est-ce pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !


14 thoughts on “Cette passion qui me transporte : chanter.

  1. Pétale Répondre

    Re -bonjour,

    Je suis d’accord avec tes dernières lignes sur le talent :).
    Merci.

    Bises

    Pétale

  2. Pétale Répondre

    Bonjour Rozie,

    Je viens de découvrir ce billet. Je le trouve vraiment très joli, très bien écrit :).
    C’est drôle, je t’aurai imaginée avec la passion de l’écriture, mais ce n’est pas si éloigné, car ce sont deux façons de s’exprimer.
    Je pense cela dit que d’une certaine manière tu aimes forcément écrire, sinon tu ne tiendrais pas un blog-enfin je pense- :).

    Je serai(s) curieuse d’entendre ta voix en chant et en parlant du coup :).
    -Ce que tu dis par rapport à la technique du chant et les ressentis et les sensations pendant que tu chantes ça me fait penser à une chanteuse : Marina Kaye.
    Lorsque tu écris « telles des diamants brutes » cela me fait penser à une autre chanteuse : Marina and The Diamonds (juste pour le mot « diamant »).-

    Il m’arrive de chanter mais rarement et uniquement chez moi quand je suis seule. Je pense que j’aime l’idée de ne partager certaines choses qu’avec moi-même.
    Je sais que je ne pourrais pas me produire devant un public, pas par peur, mais parce que voir des gens, être entouré de gens trop souvent me fatigue (un peu) (pas dans le sens que ça m’ennuie).

    Concernant les instruments, j’aime beaucoup le son du violon et celui du piano.

    Concernant la lecture des partitions même si je pense qu’on peut apprendre la musique sans, j’adorerai savoir les lire.
    J’aime comprendre les choses et les connaître.
    Je trouve les voix de certaines chanteuses très jolies, par exemple Nolwenn Leroy, Ariana Grande, M. Kaye, et Lana Del Rey.
    Je crois qu’il y a certains sujets dont je pourrais parler des heures pour ne pas dire plus de choses que « j’aime bien ceci ou telle personne »
    J’ai fait de la danse étant plus jeune. Cela dit je crois que je n’ai pas de talent particulier et peut-être est-ce mieux ainsi.

    Bises

    Pétale

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Bonjour Pétale !

      Et oui, je suis passionnée par le chant, et plus largement par la musique … Mais c’est vrai, j’aime aussi beaucoup l’écriture ! J’adore les mots et toutes les belles choses qu’on peut faire avec. Je me suis aussi rêvée parolière, et écrivain, pour ne rien te cacher, mais je ne suis pas la seule !

      Chanter me procure un profond bine-être. Ca me ressource quand je suis fatiguée, ça ma canalise quand je suis en colère ou énervée, ça m’apaise quand je suis malheureuse, et ça m’excite quand je suis heureuse. Toutes les émotions y passent, et je peux toutes les recevoir et les transmettre. Je trouve ça … Merveilleux. Comme tu peux le voir, je suis intarissable sur le sujet !

      Je te comprends parfaitement que tu dis « j’aime l’idée de ne partager certaines choses qu’avec moi-même ». Ca me parle beaucoup, et c’est quelque chose que je pratique beaucoup. Ce blog, je le partage avec vous, mais personne qui me connait réellement ne sait qu’il existe (à part mon mari).
      Et chanter, ces dernières années (toujours à part mon mari qui est bien obligé de m’entendre ^^) c’est exclusivement pour moi. Je ne me produis plus sur scène. Parfois j’en ai envie, parfois ça me brûle, mais comme tu le dis « être entourée de trop de gens souvent ma fatigue, m’ennuie ».

      Je vis exactement la même chose … J’ai besoin de rencontrer une personne après l’autre. Etre au milieu de trop de monde, comme dans une fête par exemple, est pour moi d’un ennui mortel. Parce que je ne me sens pas à ma place, mais aussi parce que je ne peux pas avoir une conversation profonde et interessante avec qui ce que soit. Je crois parfois que je suis socialement inadaptée !

      Le violon et le piano, je te comprends ! Moi, ce qui me fait le plus d’effet, c’est le violoncelle, et la harpe.

      C’est agréable de comprendre, et là dessus, je suis comme toi, j’ai besoin d’apprendre et de savoir. Donc ça me plait d’être capable de comprendre les partitions mais … Ca casse quelque chose, parce que pour moi, la musique, c’est d’abord des sentiments et de l’émotion brute. Ca ne se quantifie pas mathématiquement. Mais je dois bien avouer qu’heureusement qu’elles sont là ces partitions ! Sinon, les émotions mourraient vite dans le temps, c’est comme les livres, indispensable. C’est simplement la manière dont on a voulu me former à l’apprentissage qui m’a bloquée.

      Tu as fait de la danse ? Moi aussi, contemporaine. J’adorais ça ! Ca me manque énormément. Avoir un talent particulier .. Ou ne pas en avoir, quelle importance ! Du moment que ça te plaît et que ça te fait grandir .. C’est ça, le plus important.

      Des bises à toi aussi,

      A bientôt !

      1. Pétale Répondre

        Bonjour Rozie,

        Pour le côté « Être (…) socialement inadaptée ! », je l’ai parfois pensé-que j’étais socialement inadaptée car je ne suis pas extravertie- mais je crois qu’il s’agit d’introversion (différent de timidité).
        (J’ai essayé pendant 1 an de changer ce tempérament introverti, mais je crois que cela ne se change pas et je l’ai « payé » l’année d’après. Cela dit, sans cette expérience, j’aurais toujours peur du jugement des autres de façon très excessive.
        Je ne crois pas au destin, mais je pense que rien n’arrive jamais par hasard, même si bien sûr nous sommes maîtres et responsables de nos choix et des conséquences qui en découlent.)

        À ce sujet, j’ai lu d’ailleurs qu’il existe je crois différents degrés d’extraversion et d’introversion. Il existe aussi l’ambiversion qui est juste au milieu de l’extraversion et de l’introversion.
        J’avais fait un test sur le site « un monde pour les introvertis ».

        -Concernant « discussion profonde et intéressante » moi aussi j’aimerais discuter de choses profondes, surtout que les banalités (les « bonjour » et les « comment ça va? » Ne comptent pas dans ces choses inutiles) et la météo ne m’intéresse que peu.

        Seulement, hors mon cercle familial je n’ai pas de discussion « profonde » car cela m’obligerait à révéler des choses de moi et à me montrer » en construction », ce qui me déplairait.-

        J’ai découvert aussi un test du mbti ainsi que l’ennéagramme (pour celui-ci j’ai juste lu les textes décrivant les « types » d’ennéagramme mais il y a des notions un peu compliquées et plus poussées que je n’ai pas comprises) et j’ai trouvé que cela me correspondait assez. Cela dit, je n’aime pas les cases, mais le fait de savoir que je »correspond » à certaines me rassure dans les moments de doute, même si je ne m’attache pas à ces catégorisations et vis ma vie comme je l’entends.

        Plus jeune j’aimais lire et écrire. -Je crois que ça m’a parfois trop coupée du monde, des gens et de la réalité. – Je ne sais pas trop si j’aurais voulu vivre de « ma plume » à cette époque- même si j’avais l’envie d’écrire et que j’ai « écrit » des histoires d’enfants pour moi-même- mais je sais qu’aujourd’hui je ne le voudrais pas :).
        Il y a également des mots que je trouve très jolis, équilibrés…

        Le côté « joli » et coloré des choses m’attire mais je contrôle ce côté.
        Pour la musique, c’est plus le côté sonore et les paroles qui m’attirent, car j’ai parfois selon les périodes du mal à atteindre le côté « émotionnel » des choses. Je ne pense pas être particulièrement sensible, je suppose qu’en vrai -ce que je suis réellement au fond de moi, ce qui n’est pas encore révélé à moi-même et à l’extérieur -je suis « mesurée », une sorte d’équilibre entre le côté rationnel et le côté émotionnel et sentimental.
        La harpe est de façon visuelle un instrument qui a de la délicatesse et une sorte d’ « élégance » je trouve. Elle me fait penser à une lyre en plus grand.

        Concernant les partitions, c’est aussi parce que j’aime les jolies polices d’écritures ainsi que les calligraphies, qu’elles m’intéressent un peu, je trouve les symboles si jolis…
        J’aime savoir quelle voix (parlée ou chantée) ont certaines chanteuses, par curiosité.

        « Cela casse qqch » ->Je ne sais pas si je vois ce que tu veux dire, mais il y a des choses de mon esprit tellement jolies (idées ou images mentales avec atmosphère/ambiance etc…) indescriptibles, alors les écrire est difficile (car indescriptibles) et « brise » ces choses. Car comment retranscrire une image et une ambiance par des mots en étant le plus proche possible…
        Lorsque je pense à une musique, je pense au son, aux paroles et aux rythmes et parfois j’ai l’impression d’entendre la personne chanter en français -lorsque j’écoute une chanson en anglais- car bien sûr j’ai lu les paroles avant, et parfois cela me fait m’ « attacher » à la personne qui la chante.
        D’ailleurs une chanson magnifique en terme de mots employés autant en anglais que dans la traduction française : « Froot » de Marina and The Diamonds.

        Quand tu dis « Ça ne se quantifie pas mathématiquement », ça me fait penser au fait que parfois être « trop » logique est destructeur et « nie » une partie des choses. Pour moi, la science (ou logique) et la psychologie (ou émotion) vont de pair et ne sont rien l’une sans l’autre.

        Par rapport à l’apprentissage, je préférerais apprendre des choses par et pour moi-même, plutôt que de « suivre des instructions  » -chose ce qui me rebute un peu.

        Pour la danse, c’est un peu tout l’inverse de moi 😉 (Tu en as fait pendant longtemps ? Moi 2 ans et c’était une expérience intéressante :)… J’ai l’impression de vivre plusieurs « vies » dans ma vie d’une certaine manière car je fais plusieurs « expériences » au cours du temps) : j’ai fait de la danse classique.
        Un truc très étrange que je « fais » sans y réfléchir : depuis toujours, j’associe certaines(pas beaucoup) lettres et certains (pas beaucoup) chiffres à des couleurs. J’ai appris il y a un an ou deux que cela s’appelait la synesthésie.
        Ce fait est très très léger chez moi.

        Je ne crois pas à l’astrologie, mais je lis parfois les caractères des signes pour m’évader en étant toujours dans le réel-je considère, mais c’est mon point de vue, que l’astrologie a plus de « réalité » que la magie ou d’autres choses-et je me demande quel est ton signe astrologique ? :)-bien sûr, tu peux ne pas répondre :)). (Je suis du signe mi-homme mi-cheval et qui lance des flèches avec un arc lol, sagittaire).-

        Bises 🙂

        Pétale

        1. Rozie & Colibri Répondre

          Je crois qu’on ne peut pas changer sa personnalité à souhaits, comme ça. J’ai essayé moi aussi, d’être extravertie, et ça n’a rien donné de concluant. Je paraissais fausse, et je l’étais. Pas à l’aise.

          On change inévitablement au cours de sa vie, mais il faut que ce soit naturel. On s’ouvre comme une fleur, petit à petit. En tout cas, c’est mon cas. J’apprends et je prends plaisir à devenir plus sociable, mais pour les soirées, c’est toujours pareil. Pas pour moi.

          Tu n’aimes pas te montrer « en construction » ? C’est à dire ? Au contraire, j’adore avoir des discussions profondes avec tout le monde. C’est justement le fait d’être en construction qui m’intéresse. Je montre à l’autre que je suis en constante phase d’apprentissage et l’autre m’apprend d’autant plus en me donnant ses avis, expériences et points de vue. J’essaie d’avoir ce genre de discussion avec ma famille, mes amis, tout le monde. Mais en fait, peu sont réceptifs. A croire que ça ne se fait pas.

          L’ennéagramme, tu m’apprends quelque chose, je ne connais absolument pas, et je vais m’empresser de me renseigner sur le sujet ! Ca a l’air vraiment intéressant, mais il faut se plonger dedans !

          Tu penses de pas encore savoir vraiment qui tu es ? Je me demande si on le sait vraiment un jour … Pour ma part, quelque chose est vraiment entrain de se passer. Je suis dans une phase de totale découverte de moi-même, et c’est passionnant.
          Quelque chose se révèle à l’intérieur de moi et se propage à l’extérieur.

          Je suis quelqu’un de très sensible, et je suis toujours touchée comme ça. La musique me touche, les films, les livres, les gens … Je vis par l’émotion. J’en ai besoin, elle me nourrit. Les rares fois ou l’émotion a disparu, j’étais l’ombre de moi-même. Je souffrais atrocement.
          C’est difficile à gérer la sensibilité. Pour tout le monde, je crois. Il y a des périodes où on est plus enclin à l’écouter et d’autres où on la mure.

          Je connais la synesthésie ! Je trouve ça fascinant … Ce n’est pas quelque chose qui m’arrive. Ton monde intérieur doit être riche !
          Par contre, quand j’écoute de la musique, je ressens des couleurs. Autour des gens aussi. Je suis capable de mettre une couleur sur les gens. Je « sais » que je suis rose. Mon mari est vert. Je l’ai toujours vu vert, dès notre première rencontre et je n’étais pas étonnée que ce soit sa couleur préférée !

          Je suis Lion ascendant Verseau. Le Lion me correspond assez, bien que je ne sois pas aussi sûre de moi que le signe l’indique. Mais le portrait qu’Ornella, l’astrologue a fait de moi, basé sur ma date, mon heure et mon lieu de naissance, est presque un sans faute. C’est fascinant.

          J’irai regarder ce qu’on dit des sagittaires alors ! 😉

          Bises, Pétale, à bientôt !

          1. Pétale

            Bonjour Rozie,

            Je pense aussi qu’on évolue au cours du temps, mais que la « base » de notre personnalité reste la même :).

            Par contre quand je faisais semblant j’ai fini par être à l’aise, ce qui m’a fait « exploser » c’est ma recherche de perfection à l’époque et surtout ? mon manque de repos sans voir de gens et sans parler.

            Oui c’est vrai que – en tout cas pour ma part j’ai remarqué que les gens n’ont pas tous et tout le temps ou parfois pas forcément envie de- les gens n’ont pas forcément envie dès le début d’une relation (amour ou amitié) (ce qui se comprend car on ne se connaît pas au début ) au début ou juste dans la vie de tous les jours parler de choses « profondes » .

            Le problème est que j’ai parfois des opinions un peu tranchés et que j’ai peu rencontré de personnes qui ont partagés certaines de mes idées et loisirs.

            Aussi, je n’ai -pour l’instant ? -pas d’intérêt pour les choses conventionnelles et traditionnelles (avoir un petit ami (un jour), se marier un jour, avoir des enfants un jour, etc…), ce qui ne me dérange pas, mais parfois j’ai l’impression que je suis « seule » alors que non.

            Je n’aime pas me montrer en construction-j’aurai du mettre en chantier, c’est peut-être plus parlant-à cause de la surinterprétation des choses que je fais dans la vie « réelle » et des choses que je dis parfois .
            Et si j’ouvre la sensibilité c’est foutu car du côté des émotions c’est la pagaille.
            Du coup je parle peu.

            Concernant l’ennéageamme c’est assez proche du mbti je trouve. Je m’étais trouvé des similitudes avec le n°6 « devoir » après les avoir tous lu.

            Je suis également à la recherche de ma féminité. (De comment moi je l’exprime, de comment je suis féminine, pas comme on le voit dans les stéréotypes, mis vraiment au plus profond de moi).
            Concernant cette phrase  » Ton monde intérieur doit être riche ! » : euh je ne sais pas vraiment et je ne crois pas que ce soit lié -à vrai dire c’est tellement léger que la synesthésie, je l’oublie souvent sauf quand je pense aux jours de la semaine et aux chiffres-, j’avais beaucoup d’imagination étant jeune, et j’aimais lire et écrire mais l’année où j’ai fait semblant d’être extravertie m’a libérée et donné le dégoût/ rejet de la lecture et de l’écriture. Je cherche des choses vraies, réelles et utiles au lieu de trop me plonger dans des rêveries. J’ai créée une histoire  » de ouf » que j’ai écrit et je m’en souviens encore, elle a évolué avec moi dans mon esprit.

            J’ai le regret de ne plus lire de livre, et de moins écrire car je m’aperçois que je suis moins douée pour écrire avec les mots tout ça que lorsque je faisais ces activités.

            Par rapport à la synesthésie, comme c’est très léger chez moi, je vois dans mon esprit le chiffre 2 est rouge, et si quelqu’un me dit qu’il est d’une autre couleur ou qu’il est représenté d’une autre couleur, cela me perturbe un peu.
            Autres exemples :Le 4 est une fille pour moi. Le 9 aussi et est jaune « passé ».
            Le 5 est un garçon . Le mardi est rouge et est une fille.

            La synesthésie s’exprime de différentes manières il me semble et à différents « degrés » .
            Le fait que tu associes des couleurs aux personnes, je trouve que ça y ressemble beaucoup en tout cas. Est-ce que c’est comme un peu voir des « auras » (pas au sens paranormal du terme) plus au sens de personnalité ? Parce que si c’est un peu comme ça, je crois que c’est une des formes possibles de la synesthésie.

            (Est-ce uniquement avec une vraie personne en chair et en os que tu vois ou ça peut le faire avec une personne que tu ne vois pas ?)

            La synesthésie marche également sur la musique je crois. Le fait de voir des couleurs dans la musique (ce qui ne m’arrive pas) en fait partie d’après tout ce que j’ai pu lire sur le sujet. La chanteuse Marina and The Diamonds l’est, c’est en lisant sa biographie que j’ai découvert l’existence de la synesthésie.
            « Je trouve ça fascinant » . Moi aussi lorsque j’ai découvert ce truc par la définition et tout je me suis dit que ça devait être fantastique pour ceux qui étaient très « atteints » (entre guillemets car ce n’est pas une maladie).
            La synesthésie c’est le fait « d’associer plusieurs sens ensemble » j’ai l’impression.

            Mes deux couleurs préférées sont le rouge et le bleu. Je dirais que ce qui me rend « euphorique  » / »enthousiaste » c’est de regarder des couleurs chaudes « vibrantes » vivantes vives énergétiques. Ce sont d’ailleurs ces couleurs que je préfère dans le maquillage.
            Je sais que concernant l’apprentissage scolaire ou autre j’ai toujours été « visuelle », il fallait que je vois et ou que j’écrive pour me souvenir.
            Avec le temps, j’ai réussi à « apprendre » (sans que ce ne soit volontaire) grâce au fait d’écouter par exemple des chansons en boucle, et du coup j’en connais 1 par cœur.

            Bizarrement, c’est l’inverse pour moi : c’est lorsque je ressens des émotions que je me sens le plus mal.
            Je n’arrive pas trop à ressentir d’attachement ou autre pour les personnes de ma famille et je ne sais pas pourquoi.
            Quand tu dis « Il y a des périodes où on est plus enclin à l’écouter, et d’autres où on la mure » : si je ne la mûre pas, je suis très triste donc j’évite de l’écouter. À vrai dire même si je ne suis pas très sensible, le peu qui existe au plus profond de moi, je ne sais pas quoi en faire. J’ai tendance à faire des pauses dans ma vie quand y a un trop et que ça ne va plus.

            Tu dis « Pour ma part (…) extérieur ». Je trouve également que la quête de soi est vraiment très intéressante. J’ai des choses auxquelles je vais m’intéresser un temps, et qui vont me libérer de qqch et m’en apprendre plus sur moi, la vie et les autres. Aussi, la thérapie que je fais m’a un peu embrouillée à la longue et je sais que ça ne durera qu’un temps. Il ne me manque que la confiance en moi (les complexes ayant disparus grâce à l’année de fausse extraversion et à l’année de reconstruction derrière elle).

            Merci pour ta réponse concernant ton signe astrologique, moi c’est l’ascendant qui est Lion ;). J’irai voir le Verseau et le Lion de plus près :). J’avais lu que le Verseau était « excentrique », original. Le Lion serai loyal et classe.

            Après je suppose si on suit la logique de l’astrologie que c’est parce que tu n’es pas à 100% Lion avec toutes les planètes etc… que tu n’en as pas toutes les caractéristiques.
            Je pense que l’entourage contribue à la « répression » ou au contraire à l’expression des traits de caractères et des émotions/sentiments des enfants et des membres de la famille en général.(bon c’est plus psychologique/plus de la psychologie).

            Bises

            Pétale

          2. Rozie & Colibri

            Pour la synesthésie, en musique, ça me le fait tout le temps, dès que j’entends quelques mélodies. Je ferme les yeux et des couleurs « apparaissent ». Pour les personnes, ça fonctionne seulement si j’ai quelqu’un en face de moi. Je ne dirais pas que c’est comme une aura autour d’elle, me disons que … Que je pense à elle, c’est la couleur qui me vient automatiquement en mémoire.

            Ecrire et lire, c’est génial, je trouve. Ma soeur lit énormément, à un point tel qu’elle se coupe du monde. Quand on est en repas de famille, au bout d’un moment, elle préfère aller s’isoler avec un bouquin que de rester avec nous.

            Chez moi, c’est différent. Je lis moins qu’avant, mais encore pas mal. Et j’écris beaucoup plus, grâce au blog. Mais ça ne me coupe pas des autres. Au contraire, j’aurais tendance à dire que ça me relit à eux, étant donné qu’ils me lisent, et que je partage tout ça avec eux.

            Bien sûr, tout le contexte de l’entourage, du vécu, de l’éducation joue aussi un rôle important dans la construction d’une personne. Quand je lis les descriptions des Lion ascendant Verseau, je vois souvent qu’ils sont dépensiers, achètent sur coup de tête … Ce n’est pas du tout moi. Je gère mon argent d’une main de maître, je suis une véritable économe ! Mais ça vient peut-être de mon enfance issue d’une famille où le moindre centime avait son importance. Tout a une incidence. Absolument tout.

            Merci Pétale !

            Bises.

  3. maman délire Répondre

    mais c’est super de savoir chanter !!! moi je dois dire que j’ai toujours rêvé d’être une pop star ! genre Madonna, mais à ses débuts, année 80, j’étais ado à cette époque, je m’y voyais carrément !!! lol. bon le problème c’est que je chante comme une casserole… par contre je danse pas mal, j’ai le sens du rythme, si j’avais pris des cours….. si tu veux on monte un spectacle, tu chantes et moi je danse, on le présente à la fin de l’année blogosphérienne !!!! ( ay est je m’y crois ! )

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Haha, oui, pourquoi pas !! Ca pourrait être drôle :).
      Moi aussi, durant mon adolescence, je rêvé de ça .. Sauf que je remplaçais Madonna par Mylène Farmer 😉 !

  4. Escarpins et Marmelade Répondre

    ça y est! me voilà enfin sur ton blog! cela fait plusieurs semaines que je vois tes commentaires par ci par là, et que je me dis qu’il faut vraiment que je vienne te faire un petit coucou. C’est chose faite! Enchantée, Madame! Je trouve ton article très touchant et bien écrit, et j’admire toujours les gens qui ont une passion. C’est quelque chose d’important je trouve, et tes enfants associeront toujours le chant à leur mère, peut-être même leur transmettras-tu cette passion 🙂

    1. Rozie & Colibri Répondre

      Et bien je suis ravie de t’accueillir ici ! Enchantée Madame 😉 !
      Je lis souvent tes articles, en sous-marin .. Je n’avais encore jamais osé te laisser un commentaire alors je suis ravie de te lire chez moi (trop d’honneur !).
      Merci pour tes compliments, ça me fait plaisir.
      Oui, la passion, c’est important et dès lors qu’on en a une, elle prend beaucoup de place. Le problème avec moi, c’est que j’en ai plusieurs (la lecture, et maintenant le blogging) .. Difficile de trouver du temps pour tout !
      Oui, ma famille m’associe au chant, par contre, je ne suis pas sûre de transmettre ça un jour à quelqu’un .. 😉

      1. Escarpins et Marmelade Répondre

        Oh, c’est gentil ! Tu es la bienvenue sur mon blog, quand tu veux !

  5. l0uanne Répondre

    Tu m’as intriguée et j’aimerai bien t’entendre chanter ^^ Après tu peux essayer youtube pour te faire connaître au début 🙂

    1. Rozie & Colibri Répondre

      C’est gentil .. Et bien, peut-être un jour !
      J’y pense souvent à Youtube. J’ai tout le matériel : caméra, micro de studio, table de mixage et logiciels .. Mais je ne cède pas encore le pas ! Je peaufine :).

Répondez-moi :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *