L'Harmonie

5 jours bouleversants et thérapeutiques.

Il me faudra sans doute écrire une série d’articles pour vous partager avec toute la justesse nécessaire cette expérience initiatique qu’est la retraite de yoga avec Cécile. Je précise avec Cécile, car je ne sais/pense pas qu’avec une autre personne, ce soit aussi …. Il n’y a pas de mot. Je vais dire « introspectif » et thérapeutique.

Hier, quand j’ai dû dire au revoir à toutes les personnes qui ont partagé ça avec moi, quand j’ai dû partir seule pour retrouver ma voiture, mon coeur s’est soulevé et j’ai pleuré, pleuré … J’étais en proie à une grosse crise de larmes car définitivement non, je ne voulais pas m’en aller. C’était très dur de quitter ce cocon, et je pleure maintenant, en vous l’expliquant. J’aurais voulu y rester encore une semaine, pourquoi pas deux.

Là-bas, j’ai trouvé tout ce qui m’avait manqué jusque-là. J’ai guéri la chose la plus difficile à guérir. J’ai pardonné la chose la plus arrachante à pardonner. J’en suis revenue changée, bouleversée au plus profond de mon âme. Et c’est fou comme les larmes coulent à présent en voyant les mots s’afficher à l’écran.

Jamais je n’aurais pensé vivre quelque chose d’aussi profond, d’aussi secret et préservé, d’aussi … Immensément bouleversant. Je suis souvent bouleversée donc le mot n’est plus assez fort et je n’ai rien pour décrire le tsunami, la tornade, et paradoxalement la PAIX que j’expérimente en ce moment. C’est plus fort que tout ce que j’ai pu vivre jusque là. Il n’y a que l’amour que je ressens pour mon mari et pour la Vie qui surpasse en puissance les émotions de ces 5 jours et d’aujourd’hui.

Je suis revenue changée. Ce sont les mots de mon amoureux hier soir, qui me redécouvrais. Comment lui dire à quel point c’est vrai. Comment vous exprimer cela ? A part vous dire que j’ai pleuré un peu chaque jour, que j’ai redécouvert le sens du mot « humain », que j’ai vu à quel point c’était possible de vivre dans l’harmonie la plus totale en communauté. C’était comme découvrir que ce monde idyllique que je fantasme depuis ma prime enfance existe. Il existe.

Je reviens le coeur complètement ouvert. Rechargée à bloc. Encore plus certaine de la direction que je souhaite donner à ma vie, et de mon rôle ici. Ce qu’il faut que je fasse, ce que je suis, où je vais. Ce que j’ai définitivement laissé derrière moi. Je n’ai plus peur de ne pas être légitime, de ne pas savoir ce que je vaux. Car, si un jour on vient me demander pour qui je me prends, je pourrais prendre la Terre pour témoin que mes intentions sont bonnes, en plantant mes doigts dedans et en me connectant à elle (l’histoire de Bouddha).

J’ai fini par laisser tomber le mot « hasard ». C’était déjà difficile de continuer à croire que le hasard existe avec tout ce qui s’est passé dans ma vie ces 6 dernières années mais alors là … Je m’accrochais au hasard comme on s’accroche au souvenir d’un monde qu’on veut quitter mais auquel les autres appartiennent. Je peux lâcher. Il n’y a pas de hasards, je ne peux plus y croire. Il y a des choses très dures et d’autres très belles. Il y a de l’errance, de la difficulté, du bonheur et de la félicité. Et tout est là pour une juste raison, aussi arrachant que cela puisse paraître quand on est au fond du trou.

J’ai regardé des inconnues dans les yeux et lu le fond de leur âme tout en les laissant faire la même chose. J’ai serré fort des amies dans mes bras, tout contre moi, longtemps. Elles m’ont dit des choses qui ont réparé une crevasse. Elles ont dit que je respire la joie, que j’émane le Positif, que je suis forte, courageuse, que j’ai le don de rendre la crasse brillante. Elles ont surtout dit que je suis inspirante, et ce mot, INSPIRANTE ….

* Oh, la crise de larmes qui me traverse. *

Ce mot, inspirante, associé à moi, c’est la plus belle chose qu’on pouvait me dire. Le plus beau cadeau qu’on pouvait m’offrir. C’est … Aussi violent et réparateur/révelateur de que plonger dans le fleuve d’Art (de magie, pour celles et ceux qui n’ont pas lu L’assassin Royal 🙂 ). Je suis inspirante. Je peux le dire et le penser, l’expérimenter sans me sentir imposteur. C’est ma place et je peux enfin la prendre.

J’ai tiré une carte lors du cercle de fermeture (je vous expliquerai ça plus tard !). La carte est un repère pour la suite. Hier, je lui donnais un certain sens, accepter ce que j’avais vécu et ce dont je venais de me débarrasser. Aujourd’hui, je la comprends tout à fait différemment. Elle répond à un autre travail, une difficulté que je n’arrivais pas à démêler pour avancer vraiment. Elle disait :

ACCEPTATION

Voyez les autres et vous-même à travers le regard des anges, dans l’amour inconditionnel et l’acceptation. Ainsi, vous inspirerez et élèverez chacun vers son plus haut potentiel.

Voilà, il n’y a pas de hasards.

Je vous en raconte plus plus tard. Mais j’ai une chose à vous dire. Si vous sentez que l’expérience vous attire – celle là ou une autre -, foncez. Ce sera fabuleux et révélateur ! J’espère que vous avez passé une belle semaine et que celle à venir le seras tout autant. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma marraine. Elle a 50 ans, et je compte bien lui dire à quel point je l’aime, comme elle est un pilier de ma vie, à quel point elle compte pour moi. Je vous laisse, j’ai un cadeau à fabriquer.

Semer un peu de magie et de poésie dans le quotidien.

21 commentaires

  • Emeline

    Waouhh .. quel magnifique article Je peux sentir en te lisant la force de tes émotions Je suis si contente Et j’attendais cet article ! Bravo pour ta démarche et merci pour ton partage Ce que tu décris ressemble très fort a ce que je vis lors des groupes Gestalt Ces moments sont une vraie bulle pour me ressourcer, retrouver l’humanité, me retrouver en lien avec les autres, écouter, partager, être dans l’authenticité et le respect… J’apprends aujourd’hui a le transposer dans mon quotidien en continuant de fréquenter ces personnes avec qui je partage cette envie de vrai Merci Rozie ! Ton article me fait beaucoup de bien et me permet de connecter ce bonheur que j’attends de retrouver avec impatience en sept 🙂

    • Rozie

      Merci à toi Emeline !

      Je te souhaite de retrouver toutes ces énergies positives en septembre. Ca risque d’envoyer ! N’hésites pas à le partager avec nous si le coeur t’en dit. Je serai la première à venir te lire … 😉

  • MissTexas

    Que ton récit est beau et puissant ! Tu es inspirante, c’est une certitude, et je suis heureuse de savoir que tu en a pris pleinement conscience. Je suis sûre qu’à l’avenir tu vas développer ce trait de ta personnalité de plus en plus et que tu vas toucher et faire évoluer de nombreuses personnes. En lisant le début de ton récit j’ai eu un frisson et j’ai senti que j’aimerais faire ce stage moi aussi, alors que je ne sais même pas de quoi il est question ni qui est Cécile ! Affaire à suivre, donc 🙂

    • Rozie

      Oooooh, merci, merci mille fois ! J’espère tellement que tu as raison !
      En tout cas, j’y réfléchis intensément ces derniers temps … Espérons que ça porte ses fruits.

      Fais-le ! Tu vas tellement aimer ça, apprendre, découvrir, des autres et de toi-même. Surtout avec Cécile ! Tiens-moi au courant :).

  • marie kléber

    Beau et fort.
    Je ne doutais pas une seconde que ces quelques jours seraient riches et qu’ils te « changeraient » de l’intérieur.
    J’en suis si heureuse Rozie.
    Et pour ce qui est d’être inspirante, cela fait longtemps que je le pense…

  • Marjolaine

    Je suis trop heureuse de lire cet article !
    J’ai hâte que tu en racontes plus 🙂 (que ce soit ici, ou la prochaine fois qu’on se verra ? J’espère dans pas trop longtemps !).

  • Illyria

    C’est marrant que quelque chose d’évident pour nous soit une immense révélation pour toi 🙂 (le fait que tu sois inspirante)
    C’est chouette que cette expérience t’ait apporté autant en tout cas! C’est quoi que tu as suivi en fait? On pourrait avoir un lien ou pas?

  • maman délire

    Quelle puissance.
    quelle beauté dans ton texte. Ce séjour a servi de révélateur. J’avais lu ton texte juste avant de partir, quand tu avais quelques doutes. Mais moi, des doutes je n’en avais aucun. Je savais que ça allait fonctionner, que tu en ressortirais quelque chose. J’ai des intuitions, auxquelles je laisse de la place, de plus en plus. Je suis impatiente de lire les prochains textes sur cette expérience !

    • Rozie

      C’est génial de laisser la place à ses intuitions. Elles deviennent de plus en plus fortes et juste avec le temps … !
      Merci pour tes compliments.
      J’avais des doutes, j’avais peur ! Je crois que c’est le processus normal, surtout quand on sort de sa zone de confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :