Sorcière en Herbe

21 jours pour préparer la saison froide.

Alors que j’étais en plein questionnement sur mon désir d’être une sorcière et de le concrétiser dans le monde, pour mon anniversaire, mon amie m’a offert un livre qui s’intitule « Âme de Sorcière, ou la magie du féminin » – Odile Chabrillac.

Mon coeur a bondi en découvrant la couverture ! Un signe de plus – et pas des moindres ! – qui m’incitait à m’engager dans cette direction. Je me suis donc attelée à la lecture de cet ouvrage, qui m’a donné quelques clés et expériences à envisager, dont celle-ci.

Je ne sais pas vraiment comment la nommer. On pourrait parler de pause, d’un espace hors du temps, d’une ascèse moderne. C’est ça, une ascèse moderne. 

Ces deux dernières années, je patauge dans la gestion de mon énergie. Je vis des périodes très hautes dans lesquelles je me sens pleine de pouvoir, ou tout est possible. Ces périodes sont suivies par leurs antagonistes, durant lesquelles le simple fait de me lever me vide de toute énergie. (Attention, je parle bien d’énergie physique et non de santé mentale : je me sens tout aussi heureuse, c’est juste très frustrant de ne pas être capable de vivre normalement.)

Ces périodes basses sont longues et, il me semble, de plus en plus fréquentes. Avec mon été de folie, je sens poindre leur arrivée. Mon énergie redescend, il me faut des temps de pauses plus longs pour envisager des moments de sociabilité ou du travail physique. En gros, je ne sais pas gérer mon énergie. Parfois, je me dis que je dois avoir une fuite !

Le livre m’a donné une piste qui tient en deux lignes : « Deux fois par an a minima, au printemps et à l’automne, il est bon ainsi de se recentrer sur soi et de se ménager un sas de décompression afin de se retrouver dans toute sa joie et toute sa puissance intérieure. » p.161

J’ai beaucoup médité sur cette idée d’instaurer deux ascèses (nom adopté !) par an pour prendre soin de son énergie et ainsi endiguer la fatigue chronique. Ca me semble une assez bonne idée pour la mettre en pratique cette année et tenter l’expérience. Dans le pire des cas, j’aurais adopté des habitudes moins nocives, et dans le meilleur, j’aurais réussi à me recharger pour l’hiver !

Le but de l’ascèse :

Si ce genre d’exercice joue un rôle prépondérant dans l’énergie vitale (cette envie qui fait qu’on se lève et qu’on passe à l’action sans effort chaque jour), c’est parce qu’il s’agit de dégager de la place en soi. Que ce soit sur le plan physique – via l’alimentation et l’exercice – ou sur le plan spirituel et mental.

On fait de la place, on se sépare un temps déterminé de certaines habitudes énergivores pour mieux se rencontrer, rencontrer sa magie, voire de rencontrer « Dieu ». On connaît bien le carême et le ramadan : il y a des points communs.

On peut parler de purification, voire de détox. Mais ce sont des termes que je n’aime pas utiliser, en particulier « détox ». Ses connotations et le fait qu’on l’utilise à toutes les sauces me tapent sur le système.

Le but est aussi de se ressourcer. On se rend disponible, « pour se tourner vers ce qu’on désire accomplir, pour agir au monde et l’impacter ».

Le moment idéal :

C’est très personnel, mais j’ai trouvé que l’idée du printemps et de l’automne sont parfaits. Symboliquement, j’ai envie d’être prête avant l’arrivée de la saison. J’ai donc décidé que mon dernier jour d’ascèse serait le 21 septembre (et le 21 mars pour la version printemps).

En été et hiver, on voit beaucoup de monde. On sociabilise, on se déplace, et on mange beaucoup. Je trouve intéressant de faire des pauses entre ces deux temps forts de l’année pour digérer celui qui vient de passer, remettre les compteurs à zéro et se préparer à celui à venir.

Le printemps et l’automne sont des saisons que j’adore absolument. Des saisons « cocooning » durant lesquelles je prends plaisir à prendre soin de moi et de mon lieu de vie. Ce sera génial d’associer cette pratique à ces sentiments !

La durée idéale :

Là aussi, c’est personnel. C’est le choix de chacun. J’ai tout de suite pensé que les miennes dureraient 21 jours. Du 1er au 21 septembre, pour la première. J’aime commencer un 1er du mois, c’est symbolique, encore une fois. C’est plus facile pour savoir où on en est et combien de temps il reste.

21 jours, c’est aussi le temps nécessaire – au minimum ! – pour assimiler ou changer quelque chose. Je ne me vois pas pratiquer plus longtemps, les risques d’abandon seraient trop élevés. Cependant, 7 jours me semblent une gageure. 15 jours me donnent l’impression d’inachevé. 21 jours – soit trois semaines – ça me plaît !

Le programme :

Je me suis reposée sur les bases standards tout en personnalisant les pratiques, en fonction de ce que j’ai vraiment envie de faire et de ce dont j’ai besoin. Voilà ce que ça donne !

Alimentation :

Interdiction de manger des produits d’origine animale. Pour moi, il s’agit de me passer d’oeufs et de miel.
Interdiction de manger des produits industriels et transformés.
Interdiction de manger des sucreries ou du chocolat. Ca rejoint le point précédent mais comme c’est mon talon d’Achille, je préfère l’écrire noir sur blanc.
Si je buvais de l’alcool ou du café, je l’aurais ajouté à la liste.

Repas à base de légumes, légumineuses, fruits, céréales, oléagineux …
Boire des infusions.

=> Mon mari et moi avons tous deux un problème de foie. Nous allons donc profiter de cette ascèse (qu’il a décidé de faire avec moi pour cette partie) pour soulager et protéger cet organe. Via notre alimentation et la prise de plantes médicinales.

Exercices physiques pour l’énergie :

Pratiquer le yoga tous les jours.
Aller se promener tous les jours.
Chanter des mantras tous les jours : au moins cinq minutes.
S’initier à la méditation grâce au Défi Présence de 21 jours d’Ariane. Je vous ai déjà dit que je l’adore ?

=> Choisir des pratiques qui se concentrent sur l’énergie (qu’on appelle Prana ou Chi selon les activités et les langues)  ou sur le calme mental comme celles-ci, le Taï Chi, le Qi Gong et j’en passe.

Mode de vie :

Limiter au maximum les écrans dans le quotidien : préférer lire un livre, cuisiner, jouer, marcher …
Nettoyer et ranger mon espace de vie : faire le tri, vider, réharmoniser, décorer …
Prendre du temps pour soi, se chouchouter : des massages, des bains …

=> Je ne vais pas pouvoir m’arrêter de travailler. Je ne souhaite pas non plus arrêter de bloguer durant ce temps. Mais je me promets de ne regarder un écran QUE pour le travail ou pour la rédaction d’un article.

=> Concernant la maison, j’ai très envie de la purifier ! Ca fait pas mal de temps que j’y songe, cette pensée devient de plus en plus pressante. Je pense donc profiter de ce temps pour le faire. Ornella nous explique les façons de faire et (je crois qu’il y aura d’autres articles sur le sujet). Pour ma part, je vais tenter la sauge blanche : j’en ai trouvé en nature, je n’ai plus qu’à fabriquer mon bâton !

*

Il y a pas mal de choses que je fais déjà, en somme ! Le plus dur sera de me passer de gâteaux industriels, et des écrans. Il n’y a que la méditation qui est franchement nouvelle. Pour le reste, il ne s’agira que d’intensifier la pratique et de le faire plus en conscience.

Comme vous pouvez le voir, je ne vais pas m’empêcher de voir du monde, de sortir, de travailler. En cela, c’est une ascèse moderne ! Elle s’intègre dans la vie quotidienne qu’on ne peut pas lâcher.

Le temps en moins sur les écrans devrait m’en donner beaucoup plus pour le reste. J’ai très envie d’en profiter pour tester de bonnes recettes véganes, prendre plaisir à cuisiner. J’aimerais aussi dessiner, peindre, m’exprimer autrement que par l’écriture … !

Je commence demain. J’ai hâte ! Ca me donne l’impression de préparer l’arrivée de la sublime saison automnale. Je me prépare à glisser tout doucement dans un autre état.

J’espère tenir le coup et viendrais vous faire un retour ;).

Et vous, avez-vous déjà pratiqué cela au travers d’une religion, d’une retraite spécifique ? Avez-vous déjà intégré de vous-même une pratique de ce genre dans votre quotidien ? Faites-vous des pauses annuelles ?

Semer un peu de magie et de poésie dans le quotidien.

22 commentaires

    • Rozie

      Merci Sophie !

      Elle est compliquée pour quelles raisons ? Est-ce aussi à cause de la fatigue, du manque d’énergie ? Il est bon de trouver des façons adaptées à soi pour changer de saison. Surtout quand c’est difficile comme ça !

  • Illyria

    Merci de partager ton cheminement d’apprentie sorcière avec nous, c’est très intéressant!
    Mais c’est marrant, je m’étais questionnée de savoir si j’allais approfondir cette voie aussi, mais faute de temps j’ai dû faire des choix, et en te lisant je me rends compte que je suis contente d’avoir choisi un autre intérêt, que je ne me projette pas vraiment dans ton cheminement, du coup je suis contente de m’être tournée vers autre chose ^^ (même si tout ceci est très intéressant et inspirant)

    • Rozie

      Quel est cet autre intérêt alors ? Je suis curieuse ;).

      Tant mieux, si tu ne te projettes pas, c’est que ton choix est le bon, effectivement ! Parfois, on aimerait tenter plusieurs choses, il faut faire des choix. L’important est de s’écouter pour trouver le bon. Je suis contente que tu aies trouvé.

      • Illyria

        Je sais pas si j’ai trouvé mais en tout cas je suis motivée à explorer cette piste ^^ Je me suis mise aux créations artistiques, je fais surtout de l’aquarelle et un peu de dessin. Ca me plaît de faire quelque chose de concret qui ne soit pas sur l’ordi et ça me fait beaucoup de bien. Merci Rozie!

        • Rozie

          Ooooh, c’est génial ! Comme je te comprends !

          J’ai essayé aussi le dessin, et je viens d’acquérir de l’aquarelle (ça me tentait trop !). Mais je n’arrive pas à me garder du temps pour ça. J’espère en avoir cet automne. Les quelques dessins que j’ai fait m’ont fait un bien fou !

          Je ne sais pas toi mais moi, ça a fait remonter des choses. J’ai pleuré sur le premier.

          Il faudrait vraiment qu’on se rencontre un jour Illyria, je suis sûre qu’on aurait beaucoup à partager !

  • maman délire

    c’est très inspirant…. je vois mal comment je pourrais concilier ça avec ma vie de famille, c’est plus compliqué avec 3 personnes à la maison… et les activités qui vont avec…. j’ai hâte d’avoir ton retour d’expérience en tout cas !

    • Rozie

      N’ayant pas d’enfants, il est clair que je suis largement avantagée pour y parvenir ! 😉

      Belle rentrée à vous tous, en tout cas. Hâte d’en apprendre plus sur votre fabuleuse épopée américaine !

  • marie kléber

    J’ai dû faire ça il y a longtemps pendant une retraite religieuse. Ça fait du bien, ça recadre.
    Pour ma part, loulou revient donc je vais prendre un nouveau rythme et me préparer un petit planning avec des temps de pause / méditation / yoga / lecture. Pas de grands bouleversements toutefois.
    Je te souhaite de pleinement profiter de ce temps Rozie. Et merci de partager cela avec nous. C’est inspirant.

    • Rozie

      Merci beaucoup Marie ! Belle rentrée à toi et à ton fils.

      J’aime beaucoup l’énergie de la rentrée, elle fait remonter une flopée de souvenirs à chaque fois.

      Ton planning m’a l’air sympathique. J’espère qu’il t’apportera tout ce dont tu as besoin. 🙂

  • Emeline

    J’aime beaucoup l’idée et en perçois tous les bénéfices mais me sens incapable de m’imposer un tel rituel. Je me connais ! Je vis chaque journée comme elle se présente J’ai la chance de pouvoir chaque jour adapter un peu ma journée en fonction de mes besoins De plus en plus j’essaie d’écouter mon corps et je ressens le bénéfice de me couper de certaines choses à certains moments Bon ascèse à toi ! Hâte que tu nous en partages les bienfaits 🙂

  • zenopia

    Je termine le défi Présence 🙂
    Pour la purification de l’espace, c’est hyper important de le faire de temps en temps… J’ai complètement changé l’énergie d’une pièce de la maison en pratiquant des pratiques de purification de façon quotidienne…
    Gros bisous <3

      • zenopia

        Je l’ai fait à « la voix » en me mettant au centre de la pièce et en « envoyant » littéralement de l’énergie positive vers les coins. J’avais choisi un « mantra » perso. Je l’ai fait chaque jour jusqu’à me sentir bien dans cette pièce. Depuis, c’est l’endroit où je pratique la méditation, le reiki, le yoga… Donc régulièrement, j’y brûle de l’encens, des bougies ; j’y écoute de la musique relaxante ou des chants bouddhistes… Quant à l’apprentissage, je vais dire que j’ai ce truc en moi. C’est la partie positive de « sentir » les choses… je sais que ça peut paraître étrange mais j’ai toujours ressenti les endroits…
        Bisous

        • Rozie

          Wahou, c’est dingue !

          Je n’ai jamais vraiment senti les lieux. Mais depuis quelques semaines, il se passe un truc. Je me mets à être beaucoup plus sensible aux énergies. A la mienne, qui circule en moi. A celle des autres (c’est plus compliqué). Et à celle des lieux ou là, ça me prend vraiment par surprise … !

          Je crois que c’est grâce à la pratique du yoga, que je fais enfin sérieusement. C’est un « avantage » auquel je ne m’attendais pas.

          Ces derniers temps, je ne me sens bien qu’en nature, du coup. Chez moi aussi mais c’est « chargé ». C’est pour ça que ça m’intéresse, ces histoires de purifications des espaces. Car je ressens que les lieux sont en demande. Moi en tout cas, j’en ai besoin !

          Je vais peut-être essayer ta méthode, en la couplant à un support pour la première fois, type bâton de sauge.

          L’acte de brûler encens et bougies change quelque chose à l’énergie de tes pièces ? Comment les choisis-tu ?

          • zenopia

            Je choisis mes HE en fonction de ce qui me plait, de mon état d’esprit du moment… Du coup, j’ai repris une ébauche de billet que j’avais faite il y a longtemps 😉

          • Rozie

            Alors j’ai hâte de le lire ! Merci beaucoup !

            Comment fonctionne ton diffuseur de HE ? (Désolée, je te noie sous un flux de questions …) J’en cherche un mais je suis hyper perplexe sur les différentes méthodes de diffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :