• Chaudron à Réflexions

    Ces pensées racistes que j’essaie de réfréner.

    Je crois que je ne suis pas raciste. En fait, j’en suis sûre. Je ne suis consciemment pas raciste. Mais souvent, je m’aperçois que ma pensée est pleine d’automatismes stigmatisants. Mes pensées fulgurantes me scandalisent. Je suis blanche, comme chacun des membres de ma famille. Dans le petit village qui m’a vue grandir, les personnes de couleur étaient rares avant qu’un jour, une famille réunionnaise s’installe dans la maison voisine. J’ai tout de suite adoré Nina : elle avait mon âge et venait de la ville. Son caractère franc m’impressionnait et nous sommes rapidement devenues de bonnes amies. Jamais je n’ai songé à sa couleur de peau. Je trouvais juste…

  • Notes d'Existence

    Six mois au chômage.

    En 2016, nous avons choisi de changer de région, de sortir de la ville tentaculaire de Lyon. Si notre appartement nous convenait, nous commencions à aspirer à un autre rythme de vie. J’aurais pu rester encore quelques temps en ville, mais mon mari étouffait. Il avait besoin de retrouver ses monts provençaux et d’un commun accord, nous avons choisi de nous établir aux alentours de Sisteron, petite ville de charme. Si la région PACA est belle et chaude, elle est aussi vide. La population s’agglutine sur les côtes et laisse l’intérieur des terres précaires. Pas évident de trouver du travail en dehors des grandes agglomérations. Mon mari a retrouvé un…

  • Corps & Âme

    J’utilise la coupe menstruelle.

    Lorsque mes premières règles sont venues frapper à ma porte, j’avais onze ans. Le collège nous avait offert une séance de cinéma et je me tordais de douleur devant les putes du « Gone du Chaaba ». Ma mère m’avait vaguement sensibilisée mais sa prévention n’abstint pas ma frayeur quand, au retour des cours, j’ai découvert du sang sur ma culotte. « Maman, je saigne !! – C’est normal ! Attends, j’arrive. » Elle a sorti une serviette du paquet qu’elle me présentait et m’a expliqué comment m’en servir et quand la changer. « Je vais devoir porter ça à chaque fois ? – Oui. – Mais jusqu’à quand ? – Jusqu’à la ménopause. » J’allais…